2 min de lecture Seine-Saint-Denis

Seine-Saint-Denis : ce que l'on sait de la lycéenne qui s'est immolée par le feu

Ce lundi 25 novembre vers 15 heures, une jeune fille de 18 ans a tenté de s'immoler par le feu dans son lycée de Seine-Saint-Denis.

Le département de Seine-Saint-Denis, en Île-de-France
Le département de Seine-Saint-Denis, en Île-de-France Crédit : RTL.fr
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Ce lundi 25 novembre, vers 15 heures, alors que des cours se tenaient et que des élèves circulaient dans les couloirs du lycée Clémenceau de Villemomble (Seine-Saint-Denis), une jeune fille de 18 ans a tenté de s'immoler par le feu avant de se jeter du premier étage. 

La lycéenne s'est "aspergée d'un liquide" dans "un coin reculé de l'établissement", avant d'y mettre le feu et de se jeter dans le hall, a relaté à l'AFP une source proche de l'enquête. L'élève de première générale qui "souffrait de troubles psychologiques", selon une autre source proche, a été transportée à l'hôpital dans un état très grave.

La scène s'est déroulée "dans l'atrium, entre deux bâtiments. Il y a eu beaucoup de témoins", selon une fonctionnaire administrative. "On était dans le gymnase, en cours de sport. A travers les vitres, on a vu quelque chose en feu tomber, on n'a pas compris ce qui se passait.", a raconté un élève. 

"On a pensé que c'était une poubelle, un objet. Notre prof est sorti avec l'extincteur. Il y avait déjà deux profs qui s'occupaient d'elle. C'est allé très, très vite", a-t-il poursuivi. Selon l'élève témoin de la scène, "ce n'était pas la première fois" que cette lycéenne essayait de se suicider.

Une cellule d'écoute ouverte

À lire aussi
L'hôpital Necker, où se déroule en parti l'essai clinique porteur d'espoirs faits divers
Seine-Saint-Denis : le garçon battu par son père est décédé

"Deux surveillants ont réussi à éteindre l'incendie" avant l'arrivée des secours, ont précisé les pompiers de Paris. Elle était "inconsciente, brûlée gravement sur une partie importante du corps", ont-ils précisé. Une enquête a été ouverte, confiée au commissariat local, le recteur et le directeur académique se sont rendus sur place, a précisé le rectorat à l'AFP et une cellule d'écoute a été mise en place.

"L'alerte confinement" a été déclenchée "immédiatement", selon la fonctionnaire. "Les élèves ont été installés dans le gymnase, où ils ont pu voir des psychologues". Vers 18H00 lundi soir, le lycée, un grand établissement de briques était fermé. Des voitures de police se trouvaient toujours sur place. Les élèves seront accueillis mardi matin et la cellule d'écoute sera maintenue "autant que de besoin", selon le rectorat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-Saint-Denis Lycée Lycéens
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants