1 min de lecture Pauvreté

Étudiant immolé à Lyon : la précarité "une situation trop commune", dénonce Mélanie Luce

INVITÉE RTL - Vendredi 8 novembre, un étudiant de 22 ans s'est immolé en pleine rue devant un restaurant universitaire à Lyon. Mélanie Luce, présidente de l’Unef, le premier syndicat étudiant en France, réagit et dénonce la précarité grandissante des étudiants.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Étudiant immolé à Lyon : la précarité "une situation trop commune", dénonce Mélanie Luce Crédit Image : Capture d'écran Google Maps | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Charles Deluermoz

Ce mardi, à l'appel des syndicats, les étudiants se mobilisent devant les Crous de France. C’est devant l'un de ces établissements dédiés à la vie étudiante à Lyon, qu’un jeune de 22 ans en deuxième année de Sciences politiques s’est immolé, vendredi 8 novembre. Brûlé à 90%, il est toujours entre la vie et la mort. 

Le jeune homme a laissé une lettre ouverte sur Facebook dans laquelle il dénonce la précarité et évoque ses conditions de vie déplorables. Dans ce message, il explique qu’il n’avait plus de bourse car il triplait sa deuxième année. "Et même quand j’avais 450 euros par mois c’était insuffisant" écrit-il sur le réseau social.


Mélanie Luce, présidente de l’Unef, le premier syndicat étudiant, raconte sur RTL le "choc" qu'elle a éprouvé en apprenant le drame. Elle évoque une "situation trop commune". Selon elle, "la précarité étudiante a augmenté de 2,83 % cette année et, derrière ces chiffres, il y a en réalité des vies et des étudiants qui sont en grande difficulté".

En réclamant une "réaction des pouvoirs publics", elle dénonce un manque de moyens. "Pour nous le plus gros problème, c’est le manque de budget qui touche les Crous. Le problème c’est l’État qui ne donne pas assez d’argent au Crous."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pauvreté Précarité Bourses étudiantes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants