1 min de lecture Racisme

États-Unis : Assa Traoré a reçu un prix pour sa lutte contre le racisme

Dimanche 28 juin, Assa Traoré a reçu aux États-Unis le prix BET Global Good pour sa lutte contre le racisme et les violences policières. "C'est une reconnaissance pour toutes les victimes", a-t-elle déclaré.

Assa Traoré, la demi-soeur d'Adama, place de la République le 13 juin
Assa Traoré, la demi-soeur d'Adama, place de la République le 13 juin Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Assa Traoré est désormais une figure emblématique de la lutte contre les violences policières et le racisme depuis la mort de son frère Adama, "tué" selon elle par les forces de l'ordre françaises. Dimanche 28 juin, la militante a reçu aux Etats-Unis le prix BET Global Good qui octroie des prix à des personnalités afro-américaines ou issues de minorités. 

Assa Traoré, 35 ans, a remercié la chaîne américaine BET, estimant qu'il s'agissait d'une "reconnaissance". "C'est une reconnaissance pour toutes les victimes, pour toutes les familles qui ne cessent de lutter pour la vérité et la justice", a-t-elle déclaré dans un message vidéo diffusé lors d'une cérémonie virtuelle de remise de prix. Assa Traoré qui n'avait jamais milité auparavant, se voit aujourd'hui comparée à une "Angela Davis" française, dans le sillage de la mort de George Floyd. 

Avec le nom de mon frère, je changerai tout ce que je peux changer

Assa Traoré, dans une interview accordée à l'AFP
Partager la citation

Depuis la mort en juillet 2016 de son frère après son arrestation par des gendarmes à Beaumont-sur-Oise, dans la région parisienne, elle enchaîne manifestations, prises de parole, interviews. L'enquête, toujours en cours, a viré à la bataille d'expertises, sans mise en cause des forces de l'ordre.

Si le "combat Adama" restait jusqu'ici plutôt limité aux quartiers et aux sphères militantes, l'émotion planétaire suscitée par la mort de George Floyd, un Afro-américain tué par un policier blanc, lui a donné une autre ampleur. "Avec le nom de mon frère, je changerai tout ce que je peux changer", a-t-elle rappelé dans une interview accordée à l'AFP.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Racisme International Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants