1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Estelle Mouzin : Monique Olivier, ex-épouse de Fourniret, en examen pour "complicité"
1 min de lecture

Estelle Mouzin : Monique Olivier, ex-épouse de Fourniret, en examen pour "complicité"

L'ex-épouse de Michel Fourniret, Monique Olivier, est mise en examen pour "complicité" dans l'affaire de la disparition de la petite Estelle Mouzin, a annoncé son avocat.

Monique Olivier, ex-femme de Michel Fourniret
Monique Olivier, ex-femme de Michel Fourniret
Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Affaire Estelle Mouzin : ce qu'a dit Monique Olivier sur Michel Fourniret
01:47
Affaire Estelle Mouzin : ce qu'a dit Monique Olivier sur Michel Fourniret
01:47
Camille Descroix & AFP

Monique Olivier, l'ex-épouse de Michel Fourniret, est désormais mise en examen pour "complicité", a annoncé son avocat ce vendredi 21 août.

Cette dernière a affirmé que son ex-mari Michel Fourniret avait kidnappé Estelle Mouzin le 9 janvier 2003 et qu'il l'avait emmené à Ville-sur-Lumes (Ardennes) "pour la séquestrer" et "qu'il l'avait violée et étranglée", a déclaré son avocat vendredi à la presse.

Depuis le 18 août dernier, Monique Olivier est de nouveau entendue dans l'affaire de la disparition de la jeune fille âgée de 9 ans. Fin novembre, elle avait contredit devant la juge l'alibi fourni jusqu'alors par son ex-mari. Cette confession avait mené quelques jours plus tard à la mise en examen de Michel Fourniret pour "enlèvement et séquestration suivis de mort". 

Des aveux formulés début mars par Michel Fourniret

Le 24 janvier, date de sa dernière audition, Monique Olivier, déjà condamnée à la perpétuité comme complice des crimes de son ex-mari, avait réitéré ses accusations contre ce dernier. Elle avait assuré qu'il avait "bien tué" Estelle Mouzin, évoquant de possibles "repérages" quelques jours avant sa disparition.

À lire aussi


Début mars, le tueur en série de 78 ans, qui souffre de troubles de la mémoire, avait finalement formulé des aveux : "Je reconnais là un être qui n'est plus là par ma faute", avait-il déclaré à la juge Sabine Khéris, estimant "pertinent" que le corps, jamais retrouvé, puisse être dans l'une de ses anciennes propriétés des Ardennes.

Entendue depuis mardi, à Paris, par la juge d'instruction, Monique Olivier, 71 ans, est désormais mise en examen pour "complicité", a précisé Me Richard Delgenes au tribunal de Paris. "Il reste des investigations à mener pour découvrir où est le corps", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/