1 min de lecture Faits divers

Fouilles chez Fourniret : comment vont se dérouler les opérations ?

INVITÉ RTL - Richard Marlet, ancien patron de l'identité judiciaire, explique comment vont se dérouler les fouilles d’une ancienne propriété de Michel Fourniret dans les Ardennes, 17 ans après la disparition d’Estelle Mouzin.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Fouilles chez Fourniret : comment vont se dérouler les opérations ? Crédit Image : ALAIN JULIEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Sarah Ugolini

Michel Fourniret a récemment avoué avoir enlevé et tué Estelle Mouzin, mais il n’a pas révélé où il avait enterré la fillette. Les fouilles débutent ce lundi 22 juin en début d’après-midi sur une ancienne propriété du tueur en série dans les Ardennes. Les enquêteurs vont essayer de retrouver le corps de la jeune fille, disparue en 2003. 

"On va d’abord distinguer les deux lieux possibles. On peut avoir un lieu dans le sous-sol d’une maison, et puis on va avoir des extérieurs", explique Richard Marlet, ancien patron de l’identité judiciaire. "Pour les extérieurs, on peut imaginer des moyens comme des drones", assure-t-il. Il va y avoir l’utilisation de ce nouvel appareil qui est un "radar de détection des sols, qui va permettre de mettre en évidence des variations de sédimentation ou la découverte d’une cavité".

Il y aura ensuite "l’utilisation de pelles hydrauliques avec un godet lisse et cela sous le regard d’un archéologue". Des militaires d’une unité extrêmement spécialisée seront aussi engagés. "Des chiens détecteurs d’odeurs de cadavres ont réussi à découvrir une dépouille 16 ans après qu’elle ait été ensevelie", détaille également l’expert. "De toute façon, pour éviter tout manque, on aura recours à la fouille avec cette pelle hydraulique", assure-t-il.

Les enquêteurs "vont s’inspirer des cas d’inhumation d'autres victimes de Fourniret"

La durée des fouilles dépend de la superficie du terrain, mais "ce qui va être intéressant", c’est que les enquêteurs "vont probablement s’inspirer des cas d’inhumation de victimes de Fourniret". "Sur des cas précédents, Fourniret avait enterré des corps sur trois mètres de profondeur", assure Richard Marlet. 

À lire aussi
Jean-Marc Bonfils en janvier 2020 Liban
Explosions à Beyrouth : un architecte français est décédé dans la catastrophe

L’ancien patron de l'identité judiciaire précise toutefois qu’on n'est "peut-être pas dans les mêmes conditions car au moment où on suppose qu’Estelle a été enterrée, manifestement la terre était gelée et peut-être que Fourniret n’avait pas de tractopelles", suppose-t-il. Les hypothèses restent donc multiples. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Michel Fourniret Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants