1 min de lecture Environnement

Pepsi passe du carton au plastique pour ses bouteilles de Tropicana

En pleine lutte anti-plastique, la décision de la multinationale américaine, notamment connue pour son soda du même nom, est pour le moins étonnante.

Illustration bouteilles de Tropicana, marque appartenant à PepsiCo
Illustration bouteilles de Tropicana, marque appartenant à PepsiCo Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

C'est un cap stratégique qui va à l'encontre des préoccupations environnementales actuelles. Fini le carton, PepsiCo vient d'annoncer que ses bouteilles de la marque de jus de fruit Tropicana seraient désormais faites uniquement de plastique. "Les consommateurs veulent de la transparence, ils souhaitent voir le produit", argue Bruno Thévenin, directeur général de PespiCo en France, auprès de nos confrères du Monde.

Une décision prise par la multinationale américaine après avoir consulté ses clients. “La brique carton, cela suffit, nous ont-ils répondu", insiste le patron français. L'éternel second du marché de la boisson gazeuse frappe donc un grand coup pour espérer regagner des parts sur un secteur que Coca-Cola lui conteste depuis le rachat de la marque Innocent. 

"Tropicana représente 30 % de nos ventes et c’est la deuxième marque de boisson en France derrière Coca-Cola", précise Bruno Thévenin. Une bataille commerciale s'est donc engagée entre les deux géants du sodas, au détriment de l'environnement. La brique carton, qui pesait 60 % du marché en 2010, ne représente plus désormais que moins d'une bouteille sur deux, selon l’Union nationale interprofessionnelle des jus de fruits (Unijus). 

Un carton transparent irréalisable

La bouteille plastique est donc passée en tête auprès des consommateurs. "Nous avons demandé à notre fournisseur de briques Tetra Pak s’il pouvait imaginer un carton transparent. Il nous a dit que ce n’était pas possible", affirme le DG français. 

À lire aussi
Une rue près de la tour Eiffel à Paris, au douzième jour de confinement visant à freiner la propagation du Covid-19 en France. environnement
Coronavirus et confinement : "Une trêve passagère pour le climat," dit un médecin

Un cap assumé alors qu'une étude, publiée cette semaine par WWF, estimait à cinq grammes par semaine, soit l'équivalent d'une carte bancaire, la quantité de plastique ingérée par un individu moyen. Des micro-particules qui proviennent en partie de bouteilles en plastique...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Pollution Coca Cola
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants