2 min de lecture langue française

Elle s'est dit... ou dite ?

Quand on est une femme, dit-on "je me suis dit" ou "je me suis dite" ? Muriel Gilbert répond à la question qui préoccupe une auditrice.

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Elle s'est dit... ou dite ? Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Marie Gingault

Amis des mots, nous revoici sur la question du participe passé, un cas particulier qui préoccupe Gisèle. Elle m’a écrit : "Lorsqu’on utilise la formule 'Je me suis dit' et que l'on est une femme, doit on dire 'Je me suis dite ?'".

La particularité ici, c’est que le verbe dire est employé avec un pronom (on ne dit pas je dis, tu dis, il dit, mais je me dis, tu te dis, il se dit…), on appelle ça "un verbe occasionnellement pronominal". Alors, "Gisèle s’est dit" ou "elle s’est dite" ? 

On peut dire "Je me suis dit" et "Je me suis dite", "Gisèle s’est dit" et "Gisèle s’est dite", mais pas dans les mêmes cas, et c’est sans doute pourquoi elle ne sait plus sur quel pied danser. 
Si vous êtes un homme, pas de souci, vous dites "Je me suis dit" dans tous les cas. Mais, au féminin, ça se complique. Et au pluriel également. Il faut alors faire la différence de sens entre "Elle s’est dit que c’était une bonne idée" et "Elle s’est dite intéressée par cette idée".

"Les enfants se sont dit qu’il valait mieux rentrer" (dit est invariable) et "Les parents se sont dits rassurés (dits est accordé au pluriel)". Un truc, pour différencier les deux cas ? Je rappelais hier la bonne vieille règle du participe passé qui veut qu’avec l’auxiliaire être, il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe : "Les choses sont dites".

Se dire, peut être à la fois COD et COI

À lire aussi
Le quartier de la Croix-Rousse, à Lyon (illustration) faits divers
Lyon : une douzaine de voitures incendiées, un suspect interpellé

Mais ça se corse un brin avec les verbes occasionnellement pronominaux, comme "se dire". Leur participe passé ne s’accorde que quand le verbe est précédé d’un complément d’objet direct. Vous l’avez remarqué dans les exemples que j’ai donnés, se dire peut signifier deux choses "dire soi-même, se déclarer", et dans ce cas, le pronom (me, se…) est COD, donc on accorde (Agnès s’est ditE affamée). L’autre sens, c’est "dire à soi-même", et dans ce cas le pronom est CO indirect, donc on n’accorde pas (Agnès s’est dit qu’elle reprendrait bien un petit croissant).


Donc "je me suis ditE… enthousiaste", par exemple… Mais "je me suis diT que ce film était enthousiasmant". On accorde aussi au pluriel, bien sûr : "Les auditeurs de RTL se sont dit qu’ils avaient tout compris" (DIT), on n’accorde pas car ils ont dit "à eux-mêmes" ; mais "Les auditeurs de RTL se sont dits passionnés par le participe passé", ils ont dit "eux-mêmes", le pronom se est complément d’objet direct, donc... D.I.T.S, on accorde !

Et s’il vous reste un micro-doute, amis des mots, on se retrouve cet après-midi à 15 heures à la super-jolie librairie-café sur la place du marché de Crécy-la-Chapelle, c’est en Seine-et-Marne, au bord d’une rivière, pour une mini-conférence sur le thème "N’ayez pas peur de l’orthographe" et une dictée rigolote où l’on a le droit de copier sur son voisin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
langue française Orthographe Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants