1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Elle est belle, votre belle-mère ?
2 min de lecture

Elle est belle, votre belle-mère ?

Beau-père, belle-famille, belles paroles… Muriel Gilbert se penche sur ces curieux usages de l’adjectif "beau", quand il ne parle pas de beauté...

Les pages d'un dictionnaire (illustration)
Les pages d'un dictionnaire (illustration)
Crédit : Karen BLEIER / AFP
Emploi de l'adjectif "beau" : elle est belle, votre belle-mère ?
00:02:43
Emploi de l'adjectif "beau" : elle est belle, votre belle-mère ?
00:02:43
Muriel Gilbert

Aujourd’hui, nous allons parler de beau, mais pas de beauté… Nous allons surtout répondre à Marie-Laure, qui me demande : "Pourquoi diable on emploie les adjectifs beau et belle quand on évoque les parents de son conjoint et tous les membres de la belle-famille ? J’ai du mal à croire, dit-elle, qu’il y ait un lien avec un aspect physique".
 
Je ne sais pas comment je prendrais cette remarque, si j’étais le belle-sœur ou la belle-mère de Marie-Laure. Quoi qu’il en soit, elle a raison. Ce beau-là ne parle pas de beauté. C’est "un terme d’affection qui se disait très souvent au Moyen-Âge", explique le Littré, quand on s’adressait à des personnes qu’on aimait" : belle sœur, belle amie, beau fils (sans trait d’union), comme on dirait ma chère sœur, chère amie, mon fils chéri. 

À partir du Xe siècle, précise le Robert historique de la langue française, "beau est employé comme terme flatteur à l’adresse d’une personne estimée, [et c’est cet] usage qui explique son rôle dans la formation de termes de parenté (beau-père, beau-frère, etc.) » (avec trait d’union cette fois). Pas grand-chose à voir avec la beauté, en effet mais cela s'accapare plus à de la courtoisie.

Un double sens en français

Ce qui est intéressant aussi, c’est que belle-mère et beau-père ont aujourd’hui un double sens en français. En anglais, par exemple, stepmother désigne la nouvelle épouse de votre père, tandis que mother in law désigne la mère de votre conjoint ; stepfather est le nouvel époux de votre mère, tandis que father in law désigne le père de votre conjoint. Mais en français, quand on parle de sa belle-mère ou de son beau-père, on est parfois obligé de préciser de qui il s’agit.
 
Reconnaissons que ce n’est pas très commode mais il faut savoir que ça n’a pas toujours été comme ça. Il fut un temps, et on en trouve encore trace dans des contes comme Blanche-Neige ou Cendrillon, où la nouvelle épouse de votre père était appelée la marâtre. "Marâtre n'a plus qu'un sens péjoratif et injurieux", constatait déjà Littré en 1880. Ce terme "signifiait simplement ce que nous nommons dans la langue actuelle belle-mère. Comme les belles-mères ne sont pas toujours tendres pour les enfants d'un premier lit (…), il n'est pas étonnant que marâtre soit devenu synonyme de mauvaise belle-mère".

On disait aussi parastre pour le beau-père, fillastre pour le beau-fils, etc. Et aujourd’hui il existe la même confusion lorsque je parle de ma belle-fille : est-ce ma bru ou la fille de mon compagnon ? Et mon beau-fils, est-il mon gendre ou le fils de mon époux ? Un beau bazar ! Mais vous savez, il y a quantité d’autres cas où beau ne veut pas dire joli. Tenez, si je dis "un beau jour", ça signifie seulement, "un jour indéterminé", et quand on évoque un "beau parleur" ou de "belles paroles", on fait référence à des mensonges. Bref, le beau n’est pas toujours bien joli !

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire