3 min de lecture Santé

Ehpad : les résidents pourraient-ils payer en fonction de leurs revenus ?

DÉCRYPTAGE - C’est l’un des axes de réflexion de la mission grand âge et autonomie commandée par le gouvernement.

Une personne âgée (illustration)
Une personne âgée (illustration) Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Anais Bouissou
Anais Bouissou et Thomas Pierre

Aujourd’hui, vivre en Ehpad, c’est payer en moyenne 2.000 euros par mois, une fois toutes les éventuelles aides déduites. Ce reste à charge apparaît particulièrement élevé alors que la pension moyenne des retraités est de 1.200 euros par mois. 

Autre injustice, les tarifs des Ehpad varient d’un territoire à l’autre en fonction du nombre d’établissements et de résidents présents. Si on prend une moyenne de vie en Ehpad de trois ans, une famille va débourser en France 72.000 euros, soit 2.000 euros de reste à charge par mois pendant 3 ans. 

Mais dans un département comme l’Essonne par exemple, il faudra payer près de 92.000 euros d’après les données de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques). Pour de nombreux résidents et leurs familles, le coût est bien supérieur aux revenus et vivre en Ehpad est un sacrifice.

À lire aussi
La centrale de Cattenom en octobre 2017 environnement
Nucléaire : vigilance renforcée autour de la centrale Cattenom

Faire payer en fonction des revenus

Pire, au-delà de l’injustice des prix, les associations de résidents, les personnels et les directeurs d’établissements dénoncent des prestations et un manque de moyens qui, bien souvent, ne permettent pas d’obtenir des soins de bonne qualité. L’un des enjeux de la concertation en cours et du rapport commandé par le gouvernement sera donc de trouver une solution aux problèmes de la qualité et du coût des Ehpad.

Pour mieux faire, une solution semble réunir l’assentiment de nombreux acteurs du grand âge : faire varier le tarif payé par un résident, en fonction de ses revenus. Adapter le prix d’une chambre à l’argent que peut verser un retraité en perte d’autonomie. Cette solution est étudiée de près par Dominique Libault, chargé de proposer des pistes de réforme au gouvernement. 

C’est une solution notamment prônée par la Mutualité Française. Son président, Thierry Beaudet, propose ainsi d’organiser les tarifs des Ehpad sur le même principe que les tarifs des crèches. Une aide forte de l’État pour les plus démunis et un reste à charge plus élevé pour ceux qui en ont les moyens, de manière croissante. La Mutualité Française va même plus loin en proposant que les prix des Ehpad soient plafonnés. 

"Une nécessité de repenser le financement" des Ehpad

Faire varier le prix en fonction des revenus, l’idée était déjà présente dans un rapport de la commission des affaires sociales du Sénat début 2018. Le rapporteur Bernard Bonne proposait à l’époque de "prévoir une disposition législative autorisant les établissements à pratiquer des prix différenciés en fonction du niveau de ressources des résidents, afin de diminuer le reste à charge des plus modestes".

De son côté, l’AD-PA, qui représente les directeurs d’établissements, souligne que, de toute façon, le modèle actuel ne peut plus fonctionner aujourd’hui et qu’il y a "une nécessité de repenser le financement". 

Un "surloyer solidaire"

La mission commandée par le gouvernement se penche sur une initiative développée par le groupe SOS. Le groupe SOS possède une soixantaine d’Ehpad et accompagne 5.000 seniors. Pour gommer les inégalités, la plupart des établissements du groupe SOS ont instauré le principe du "surloyer solidaire". 

Les résidents qui ont une pension de retraite suffisante payent entre 2 et 9 euros de plus que les autres chaque jour et les tarifs sont adaptés aux territoires. Concrètement, dans le département de la Moselle, si une personne gagne moins de 900 euros de pension, tout est pris en charge. Jusqu’à 1.800 euros de pension, l’Ehpad lui coûtera 60 euros par jour et au-delà de 3.000 euros de pension par mois, elle devrait payer 65 euros par jour.

Grâce à ces tarifs variables, le groupe SOS a constaté une augmentation de son budget global et donc la possibilité d’embaucher davantage de personnels, tout en permettant aux plus démunis de payer moins.

Grand âge et autonomie : de nombreux défis à relever

Au-delà du prix et de la qualité des Ehpad, le gouvernement cherche le moyen de développer l’organisation de la fin de vie à domicile. L’idée d’une troisième voie fait également son chemin : vivre non plus totalement chez soi, mais pas tout à fait en Ehpad : dans des résidences autonomes adaptées.

La question de la prise en charge des aidants est sur la table. Les aider au quotidien à mener de front soutien familial et vie professionnelle également. Toutes ces thématiques sont réparties en dix ateliers de travail dont les conclusions sont attendues d’ici une quinzaine de jours.

Reste un sujet à régler avant la remise du rapport de Dominique Libault : comment financer le grand âge et l’autonomie ? Par une cotisation nationale ? Par l’instauration d’une deuxième journée de solidarité ? Toutes les pistes sont encore sur la table, mais les personnels soignants et les chefs d’établissements préviennent déjà, chacun à leur façon, qu’en cas de déception, les blouses blanches pourraient bien succéder aux "gilets jaunes".

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Santé Seniors Maisons de retraite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796298541
Ehpad : les résidents pourraient-ils payer en fonction de leurs revenus ?
Ehpad : les résidents pourraient-ils payer en fonction de leurs revenus ?
DÉCRYPTAGE - C’est l’un des axes de réflexion de la mission grand âge et autonomie commandée par le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/ehpad-les-residents-pourraient-bientot-payer-en-fonction-de-leurs-revenus-7796298541
2019-01-22 07:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/R956jqa8FkaszYgH3HLmcg/330v220-2/online/image/2018/0712/7794091898_une-personne-agee-dans-la-chambre-d-un-ehpad-illustration.jpg