1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Égalité femmes-hommes : que propose Marlène Schiappa pour l'égalité ?
3 min de lecture

Égalité femmes-hommes : que propose Marlène Schiappa pour l'égalité ?

ÉCLAIRAGE - En pleine polémique concernant le budget accordé aux droits des femmes, le secrétariat d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes a publié des "propositions concrètes" concernant trois de ses gros chantiers.

Marlène Schiappa à l'Élysée le 19 juillet 2017
Marlène Schiappa à l'Élysée le 19 juillet 2017
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte

"La liberté dans l'espace public et la vie personnelle, l'égalité au travail et l'exemplarité de l'État". Telles sont les priorités de Marlène Schiappa. La secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes a présenté en Conseil des ministres, mercredi 19 juillet, les 3 grands thèmes de sa feuille de route, accompagnés de "quelques propositions concrètes".

En pleine polémique concernant le budget alloué aux droits des femmes et associations féministes, Marlène Schiappa a choisi de se concentrer sur des thématiques plus larges afin de présenter aux ministres du gouvernement quelles mesures elle souhaite mettre en place afin de servir la "grande cause nationale" du quinquennat, annoncée par Emmanuel Macron avant son élection à la présidence de la République en mai dernier.

À cette "liste non exhaustive" de propositions déjà énoncées dans les médias ces dernières semaines, Marlène Schiappa propose un "tour de France de l'égalité" à l'automne.

"Liberté dans l’espace public et la vie personnelle"

Dans son volet consacré à la liberté des femmes dans l'espace public comme dans l'espace privé, Marlène Schiappa a présenté en Conseil des ministres ses intentions de "créer une infraction relative au harcèlement dans l’espace public".

À lire aussi

Lors de son audition à la délégation aux droits des femmes du Sénat, ce jeudi 20 juillet, Marlène Schiappa a précisé que cette verbalisation était nécessaire pour "dire ce que la République française ne tolère pas" et "caractériser le harcèlement, qui est toujours une zone grise" au sein de la société française.

La secrétaire d'État a également ajouté lors du Conseil des ministres son intention "d'allonger à trente ans le délai de prescription applicable aux crimes sexuels commis sur mineurs" et enfin "d'inclure dans la formation des jeunes du service civique et national une journée dédiée à l’égalité femmes/hommes".

"Égalité au travail"

Sur l'égalité professionnelle, Marlène Schiappa, qui a déjà mis en place son opération "name and shame", souhaite diffuser "une plaquette" à l'attention des droits des femmes enceintes au travail.

Comme la secrétaire d’État l'a souligné dans son audience au Sénat, certaines femmes ignorent leurs droits notamment concernant leur retour après un congé maternité. Marlène Schiappa propose par ailleurs d'améliorer ce dernier "pour une meilleure équité". 

Enfin, la secrétaire d'État ajoute vouloir une "transparence sur l’attribution des places de crèche" ainsi qu'une "reconnaissance en validation des acquis de l’expérience (VAE) des compétences acquises par les mères et pères au foyer sans emploi."

"Exemplarité de l'État"

Dernier grand axe de travail du secrétariat d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes : l'exemplarité de l'État. Ce dernier n'est d'ailleurs pas le meilleur des élèves. Selon le troisième rapport annuel sur l'égalité femmes-hommes dans la fonction publique, publié à la mi-juillet, un tiers des postes à hautes responsabilités sont tenus par des femmes et les écarts de salaire, en faveur des hommes, "se comptent en centaines d'euros - quand ils ne dépassent pas le millier", rapporte Marianne

Pour rétablir la balance, Marlène Schiappa propose de poursuivre "la démarche de labellisation 'égalité' de tous les ministères". Ce label est délivré par l'AFNOR (aux administrations mais aussi aux associations et entreprises) pour quatre ans après état des lieux et étude de la structure. Plusieurs ministères, comme l'Économie, l'Éducation, ainsi que la Culture et la Communication, ont engagé des démarches avant l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Élysée.

Autre proposition de la secrétaire d'État : la "relance du réseau des hauts fonctionnaires à l’égalité des droits", la "mise en place d’une mission parlementaire pour garantir des budgets intégrant l’égalité entre les femmes et les hommes" et enfin "l'organisation d’un séminaire gouvernemental de réflexion sur la conciliation vie privée / vie professionnelle au sein de l’administration".

"Un tour de France de l'égalité"

Au-delà des mesures gouvernementales, Marlène Schiappa a proposé au Conseil des ministres un "Tour de France de l'égalité" à l'automne prochain

Même si le nom de cette initiative n'est que provisoire, souligne la secrétaire d'État, son principe est explicite puisqu'il parcourra "les 18 régions métropolitaines et ultra-marines". L'objectif : collecter "les besoins et les souhaits des femmes" et partager "les bonnes pratiques sur tout le territoire". De quoi valoriser les initiatives citoyennes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/