2 min de lecture Éducation nationale

Écoles : le niveau des élèves a baissé en raison du confinement

Le confinement du printemps a eu un mauvais impact sur le niveau scolaire des enfants, selon le ministère de l’Éducation nationale. Les enfants des milieux les plus défavorisés ont davantage pâti du confinement.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Confinement : le niveau scolaire des élèves en baisse Crédit Image : Fred DUFOUR / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par La rédaction numérique de RTL

C’est confirmé, le confinement du printemps a eu un mauvais impact sur le niveau scolaire des enfants. Le ministre de l'Éducation nationale a présenté lundi 9 novembre le résultat des tests d’évaluation réalisés à la rentrée en septembre. Pour les élèves de CP, CE1 et de 6ème, les résultats baissent partout ou presque.

Que les élèves soient dans le public ou dans le privé, dans les classes de CP, la maîtrise du français et des maths est en légère baisse. Les compétences qui manquent le plus aux enfants sont celles qui auraient dû être acquises en fin de grande section, au moment du confinement. 

En CE1 la baisse est sensible en français. Ce qui est habituellement travaillé en fin de CP a été affecté par le confinement : la lecture à haute voix et l’écriture de mots. En revanche, les résultats sont stables en mathématiques par rapport à l’an dernier. 

Les écarts de niveau ont augmenté

Les enfants des milieux les plus défavorisés, ont davantage pâti du confinement. Les écarts de niveau ont augmenté, entre les élèves en éducation prioritaire et ceux qui n’y sont pas. S’il s’était pourtant réduit l’année dernière, sous l’effet, disait le ministère "des CP dédoublés en REP et REP+", le confinement a ramené les écarts qui existaient avant ce dispositif de dédoublement. 

À lire aussi
coronavirus
Non, les collégiens ne seront pas isolés s'ils refusent d'être testés

Pour les 6ème, les résultats sont meilleurs que l’an dernier. Les évaluations portent sur l’ensemble des connaissances acquises à l’école primaire. Le ministère estime que les efforts portés sur l’apprentissage des fondamentaux depuis trois ans commencent à payer. Mais il reste deux points noirs : tout d'abord les maths, avec un quart des élèves en grande difficulté en 6ème. Et la lecture car la moitié seulement des 6ème lisent de manière fluide. 15% d’entre eux ont un niveau de CE2.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Confinement École
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants