1 min de lecture Droits des femmes

Dupond-Moretti a "des opinions extrêmement misogynes", dénonce une militante féministe

INVITÉE RTL - Fatima Benomar, cofondatrice de l'association "Les effronté-es", revient sur les reproches faits au ministre de la Justice mais aussi à Gérald Darmanin.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Féminisme : Dupond-Moretti a "des opinions extrêmement misogynes", pointe une militante Crédit Image : Christophe ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Ryad Ouslimani

Un rassemblement devant l’Hôtel de ville de Paris a eu lieu vendredi 10 juillet à l’appel de mouvements féministes afin de protester contre la nomination de Gérald Darmanin (Intérieur) et Éric Dupond-Moretti (Justice) au gouvernement de Jean Castex. "Il y a un vaste mouvement d’indignation", assure sur RTL Fatima Benomar, cofondatrice de l'association "Les effronté-es". 

"On est parties pour se mobiliser jusqu’à la prochaine marche de #NousToutes", promet la militante. Le premier objectif des associations de défense des droits des femmes est de "faire démissionner" les deux ministres, mais aussi "faire tenir les engagements du grenelle" par le gouvernement. 

Fatima Benomar remet en cause la volonté du gouvernement de tenir sa promesse de faciliter le parcours des victimes dans les sphères policière et judiciaire. Concernant Gérald Darmanin, visé par une enquête pour viol, l’invitée de RTL estime ne pas remettre en cause la présomption d’innocence auquel chaque justiciable a droit

Les positions "misogynes" de Dupond-Moretti

"Ne pas nommer quelqu’un, ce n’est pas le discriminer. C’est quand même à la discrétion du pouvoir de choisir des ministres qui sont qualifiés pour mener des politiques publiques", explique Fatima Benomar. Elle attendait "un message politique fort".

À lire aussi
Un téléphone portable (Illustration) société
Garde ton corps : une nouvelle application contre le harcèlement de rue à Paris

Concernant Éric Dupond-Moretti, elle rappelle qu’il avait parlé de "starlettes qui demandaient une promotion canapé" dans le cadre de l'affaire Weinstein. "M. Dupond-Moretti est un avocat, il sait très bien que la promotion canapé, ça n’existe pas. En revanche, c’est condamné par la loi comme harcèlement sexuel", pointe-t-elle à propos d’un supérieur qui conditionnerait une promotion à une relation sexuelle obtenue en échange. 

Fatima Benomar reproche au ministre d’avoir "des opinions extrêmement misogynes", et elle en veut pour exemple la position d’Éric Dupond-Moretti contre le terme "féminicide". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droits des femmes Féminisme Éric Dupond-Moretti
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants