1 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : "La stratégie de Macron me paraît être la bonne", affirme un épidémiologiste

INVITÉ RTL - À peine un mois après le déconfinement, Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste à Santé Publique France, affirme que l'épidémie est sous contrôle tout en rappelant l'importance du respect des gestes sanitaires.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Déconfinement : "La stratégie de Macron me paraît être la bonne", affirme un épidémiologist Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Venantia Petillault

Une épidémie sous contrôle mais un virus toujours présent. Près d'un mois après le déconfinement, les indicateurs suivis par Santé publique France (SPF) restent à un niveau bas en métropole, comme le constate Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste à Santé Publique France au micro de RTL.
"Plus on met en oeuvre la distanciation et les mesures barrières, plus petit sera le risque d'une deuxième vague. Aujourd'hui le niveau de conscience de la population française fait que le niveau de circulation du virus est compatible avec les capacités du système de santé. Mais demain, s'il y avait du relâchement, le virus retrouverait sa vigueur", prévient l'épidémiologiste.

"Il faut être vigilant dans toutes les institutions, on doit apprendre à vivre avec, il est peu probable que le virus disparaisse de lui-même. On espère que comme d'autres virus, il va avoir plus de mal à circuler l'été. Même si les choses s'améliorent, nous nous préparons à l'automne. La crainte c'est que cet été, il y aura concentration de population. Pour éviter que ces lieux ne deviennent des bouillons de culture, il faut respecter les gestes barrièresLa stratégie choisie par Emmanuel Macron me paraît être la bonne. Aujourd'hui les données permettent de dire que les choses se passent bien donc on peut aller un petit peu plus loin dans le déconfinement."

Et s'il devait y avoir une deuxième vague, l'épidémiologiste se dit plutôt confiant dans la capacité de la France à l'affronter : "Nous le sommes beaucoup plus qu'au début de l'année. Nous avons des capacités de tests, des stocks de masques... Nous ne serons jamais suffisamment prêts mais nous sommes beaucoup mieux armés", avance-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants