1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Déconfinement : "La pire des choses c'est de donner des illusions aux gens", prévient Martinez
2 min de lecture

Déconfinement : "La pire des choses c'est de donner des illusions aux gens", prévient Martinez

INVITÉ RTL - Le leader de la CGT revient sur les annonces de Macron concernant le déconfinement et évoque la fête du travail le 1er mail.

Philippe Martinez invité de RTL le 30 avril 2021
Philippe Martinez invité de RTL le 30 avril 2021
Crédit : RTL
Déconfinement : "la pire des choses c'est de donner des illusions aux gens", prévient Philippe Martinez
10:33
Déconfinement : "la pire des choses c'est de donner des illusions aux gens", prévient Martinez
10:33
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier

C'est la vieille du 1er mai et les organisations syndicales s'apprêtent à défiler pour la fête du Travail dans toute la France. Quelques jours après les annonces d'Emmanuel Macron concernant un déconfinement à partir du 3 mai, en quatre étapes.

"Tout le monde est satisfait d'y voir plus clair", a déclaré Philippe Martinez, leader de la CGT avant de tempérer : "Il y a quand même un monde scientifique qui pousse des alertes. La pire des choses serait d'avoir un calendrier qui pourrait bouger."

Philippe Martinez se souvient des précédents couacs du gouvernement : "Il y a eu beaucoup d'erreurs, il ne faudrait pas en faire une de trop. C'est bien d'avoir des perspectives à condition de renforcer la vaccination, les tests, parce que la pire des choses c'est de donner des illusions aux gens. Il y a déjà eu une polémique sur la reprise de l'école."

Besoin de protection sociale

Le leader de la CGT a rencontré le président de la République cette semaine et a pu évoquer plusieurs dossiers avec lui : "Emmanuel Macron critique beaucoup le modèle social français, mais en ce moment il y fait beaucoup référence. Donc plutôt de le casser, il ferait mieux de le renforcer, on a besoin de protection sociale."

À lire aussi

Emmanuel Macron veut mener une grande concertation pour la relance cet été pour accompagner la sortie de crise de la covid-19 : "Je n'ai pas attendu cet été pour aller sur le terrain, tacle Philippe Martinez. S'il va sur le terrain, il faudra qu'il écoute. Il faut aider les petits commerçants, les hôtels, cafés, restaurants. Mais il y a beaucoup d'aides qui servent à licencier les salariés."

Philippe Martinez pointe également des mesures non prises par le gouvernement : "Pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas augmenté le SMIC ? Les hospitaliers demandent du personnel, des moyens. On fait de la communication mais on continue de serrer la ceinture, et le symbole c'est l'assurance chômage, on va réduire les allocations d'1,7 million de personnes au mois de juillet."

Enfin, le leader de la CGT tient à relativiser le retour de la croissance économique dans l'hexagone : "Les délocalisations continuent, les riches sont plus riches et il y a de plus en plus de pauvres dans le pays. La croissance ne doit pas servir à ça."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/