1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. CSG : "Les retraités sont les mal-aimés de l'époque", regrette un spécialiste
1 min de lecture

CSG : "Les retraités sont les mal-aimés de l'époque", regrette un spécialiste

INVITÉ RTL - Édouard Philippe a concédé un geste fiscal à 300.000 retraités, pour compenser la hausse de 1,7 point de la CSG. Initialement, ils ne devaient être que 100.000 à bénéficier de ce coup de pouce.

Un couple de retraités en plein calcul
Un couple de retraités en plein calcul
Crédit : iStock
CSG : "les retraités sont les mal-aimés de l'époque", regrette un spécialiste
04:28
Christelle Rebière & Caroline Drzewinski

Édouard Philippe a lâché du lest sur le dossier sensible des retraités. Le Premier ministre a annoncé jeudi 20 septembre un geste fiscal pour 300.000 retraités, pour compenser la hausse de la CGS. Actuellement, près de 7,5 millions de personnes sont concernées par cet impôt.

Les retraités "ne sont pas mal aimés, ils ne sont pas mal aimés du tout", a-t-il assuré sur France Inter, en défendant la hausse de 1,7 point de CSG entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Selon Bercy, cette mesure correctrice s'appliquerait aux retraités dont le revenu fiscal de référence se situe au-dessus de 14.404 euros pour une personne seule, et 22.051 euros pour un couple.

Un geste intéressant pour Pierre Erbs, président de la Confédération française des retraités, qui met toutefois en garde contre les "effets d'annonce". "Nous nous sommes battus contre le fait que les retraités n'avaient le droit qu'à une compensation, contrairement aux autres catégories professionnelles (...). Les retraités sont les mal-aimés de l'époque. On considère que leur vie est plus facile, ce qui n'est pas évident".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/