1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. CSG : 300.000 retraités n'auront pas à payer la hausse "dans les années à venir", annonce Philippe
1 min de lecture

CSG : 300.000 retraités n'auront pas à payer la hausse "dans les années à venir", annonce Philippe

Le Premier ministre explique que de nombreux retraités vont bénéficier d'un geste fiscal destiné à compenser la hausse de la CSG entrée en vigueur au 1er janvier 2018.

Le premier ministre Édouard Philippe à l'Assemblée nationale, le 24 juin 2018
Le premier ministre Édouard Philippe à l'Assemblée nationale, le 24 juin 2018
Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron veut qu'on arrête "d'emmerder les retraités". Cette réponse avait été faite à Christophe Castaner qui souhaitait réformer les droits de succession. Excédés par la hausse de la CSG et le désindexation des pensions de retraites sur l'inflation, les retraités n'hésitent pas à faire part de leur mécontentement à l'égard de l'exécutif. 

Afin de calmer la colère, Édouard Philippe a annoncé que près de 300.000 retraités vont bénéficier d'un geste fiscal. L'objectif est de compenser la hausse de la CSG entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Initialement, les retraités ne devaient être que 100.000 à bénéficier de ce coup de pouce.

"Il y aura 300.000 personnes qui n'auront pas à payer cette augmentation de la CSG dans les années qui viennent", a déclaré le chef du gouvernement sur France Inter, évoquant un "effort de 350 millions d'euros" pour les finances publiques

Compenser la suppression des cotisations

Cette mesure correctrice avait été annoncée fin mars par le gouvernement, dans un contexte de grogne contre la perte de pouvoir d'achat des retraités. Mais l'exécutif n'avait alors pas précisé la façon dont elle allait s'articuler. 

À lire aussi

Concrètement, "il faudra être passé pendant deux ans en continu au-dessus du seuil arrêté l'année passée pour être frappé par cette augmentation de la CSG", a expliqué jeudi le Premier ministre. La hausse de 1,7 point de CSG a été votée dans le cadre du projet de loi de finances 2018. L'objectif était de compenser la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du privé.

Elle s'applique aux retraités dont le revenu fiscal de référence se situe au-dessus de 14.404 euros pour une personne seule, et 22.051 euros pour un couple. Des seuils jugés trop bas par l'opposition. Selon Bercy, près de 60% des retraités, soit 7,5 millions de personnes, sont actuellement concernés par la hausse de la CSG. Les 40% restants, exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit (3,8%), ne sont pas touchés

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.