1 min de lecture Santé

Couvre-feu à 18h : faut-il télécharger une attestation ?

Dès ce samedi 16 janvier, tous les Français devront être de retour chez eux pour 18 heures. Un couvre-feu anticipé prévu "pour au moins 15 jours" qui s'inscrit dans une "logique de freinage préventive".

Un policier contrôle l'attestation dérogatoire d'un homme à Paris pendant le couvre-feu, le 17 octobre 2020
Un policier contrôle l'attestation dérogatoire d'un homme à Paris pendant le couvre-feu, le 17 octobre 2020 Crédit : Abdulmonam EASSA / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

À compter de ce samedi 16 janvier, tout le territoire national est concerné par le couvre-feu à 18 heures, déjà mis en place dans 25 départements de l'Est, du centre et du Sud-Est de la France. Ainsi, il va falloir remanier son quotidien afin de regagner son domicile pour 18 heures. Pour sortir après cet horaire, il faudra avoir une bonne raison doublée d'une attestation dérogatoire. 

Pour autant, pas de nouvelle attestation : il s'agit de la même "que celle que connaissent les Français actuellement" avait précisé Gabriel Attal lors de la mise en place du couvre-feu anticipé dans l'Est du pays. Désormais étendu à tout l'hexagone, l'attestation ne change pas et est toujours disponible sur l'application TousAntiCovid et sur le site du ministère de l'Intérieur.

Les raisons valables à une dérogation du couvre-feu restent ainsi inchangées : les déplacements professionnels indispensables, les rendez-vous médicaux et achats de produits de santé, les motifs familiaux impérieux tels que l'assistance à des personnes vulnérables ou la garde d'enfant. Les déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant, une convocation judiciaire ou administrative, une mission d'intérêt générale, un déplacement en train, en avion ou en bus pour une longue distance ou encore pour sortir son animal de compagnie.

Ce couvre-feu généralisé est prévu "pour au moins 15 jours" dans une "logique de freinage préventive", a fait savoir Jean Castex lors de sa conférence de presse. Le Premier ministre a également prévenu que "si nous constatons une dégradation épidémique forte, nous serions conduits à décider sans délai d'un nouveau confinement".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Virus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants