2 min de lecture Santé

Centres commerciaux : environ "20% du chiffre d'affaire se fait après 18h", dit un professionnel

INVITÉ RTL - Ce que souhaitent les patrons de centres commerciaux, "c'est d'autoriser de façon générale et automatique les ouvertures dominicales", indique Gontran Thüring, délégué général du Conseil National des centres commerciaux.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Centre commerciaux : environ "20% du chiffre d'affaire se fait après 18h", dit Gontran Thüring Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : Stéphane Carpentier | Durée : | Date : La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Marie Gingault

À partir de ce soir, tout le territoire français sera concerné par le couvre-feu à 18 heures. Cela se traduit par la fermeture des commerces en fin de journée, ce qui n'est pas sans conséquences, comme en témoigne Gontran Thüring, délégué général du Conseil National des centres commerciaux.

"C'est une mauvaise nouvelle pour les centres commerciaux, qui représentent quand même un quart du commerce de détail en France. On estime à peu près à 20% du chiffre d'affaires qui se fait dans les centres commerciaux après 18 heures (...) effectivement c'est une perte de chiffre d'affaires importante en perspective", déplore Gontran Thüring. Si le couvre-feu est à partir de 18 heures, cela nécessite une préparation en amont et un travail de logistique qui avance encore plus la fermeture anticipée. 

"Il y a la possibilité d'ouvrir un peu plus tôt, mais on est quand même assez réservé sur cette mesure parce que les gens ont plutôt tendance à faire leur shopping en fin de journée qu'en début de journée". Ce que souhaitent les patrons de centres commerciaux, "c'est d'autoriser de façon générale et automatique les ouvertures dominicales, ce qui avait été fait au mois de décembre". Toutefois, Gontran Thüring affirme que "la ministre du Travail reste aveugle par rapport à cette demande aujourd'hui". 

L'ouverture dominicale pendant la période des soldes serait une opportunité bienvenue

Partager la citation

"Ouvrir tous les dimanches, cela permettrait économiquement aux commerçants de se refaire une santé et d'autre part de lisser la fréquentation sur sept jours et non plus sur six jours, ce qui serait bénéfique pour des raisons sanitaires". Le délégué général du Conseil National des centres commerciaux précise que ce qu'il demande est une "autorisation et non une obligation". Ainsi, "les commerçants qui ne souhaitent pas ouvrir, n'ouvriraient pas, en revanche, ceux qui voudraient ouvrir pourraient le faire". 

À lire aussi
Union européenne
Coronavirus en Europe : Macron évoque la mise en place d'un "pass sanitaire"

Gontran Thüring tient à rappeler que "les commerces dits non essentiels ont été fermés trois mois l'année dernière, donc il y a un retard de chiffre d'affaires important, et l'ouverture dominicale pendant la période des soldes serait une opportunité bienvenue pour les commerçants", conclut-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Virus Risque sanitaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants