1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Couvre-feu généralisé à 18h : comment les entreprises vont gérer la situation
3 min de lecture

Couvre-feu généralisé à 18h : comment les entreprises vont gérer la situation

Le couvre-feu généralisé risque encore d'affaiblir l'activité économique de la France. La situation va être un casse-tête à gérer pour les entreprises.

Couvre-feu à 18h à Marseille, les rues sont vides
Couvre-feu à 18h à Marseille, les rues sont vides
Crédit : Etienne Baudu / RTL
Couvre-feu généralisé à 18h : comment les entreprises vont gérer la situation
00:03:33
Couvre-feu généralisé à 18h : comment les entreprises vont gérer la situation
00:03:32
Martial You - édité par Camille Guesdon

Le couvre-feu généralisé à 18h, c'est un peu "quelques minutes encore, Monsieur le Bourreau !" pour les entreprises, avant une fermeture totale. Chaque restriction a un impact sur l'activité. La Banque de France a d'ailleurs estimé qu'on allait rester 7% en dessous du niveau d'avant-crise en raison de ce confinement partiel qui s'élargit. 

Le couvre-feu, c'est un peu comme si on voulait faire du trampoline sur un matelas en mousse : ça retarde le rebond de l'économie mais on a bien vu jusqu'ici que l'activité repartait très fort à chaque déconfinement. Je rappelle que le pouvoir d'achat a été préservé avec les mesures du gouvernement alors que l'activité économique s'effondrait de 10% en 2020. Donc on a les ressors pour repartir vite.

Jusqu'ici le couvre-feu à 18 heures ne concernait pas vraiment les très grandes agglomérations. Les 15 villes de plus de 500.000 habitants du pays représentent 40% de la population et 50% de l'activité. Donc, on va avoir un impact plus massif avec la mesure générale annoncée hier soir.

Le couvre-feu complique l'activité des entreprises et des commerces

Mais, dans ces grandes villes, vous avez beaucoup d'activité tertiaires qu'il est possible de réaliser en télétravail. Il est donc probable que les salariés préfèrent rester chez eux plutôt que de se mettre dans des bouchons à partir de 16h30. 

À écouter aussi

Ce qui est un peu paradoxal, c'est que cette mesure de santé publique vient donc en contradiction avec l'assouplissement du télétravail depuis le début janvier où on laisse la possibilité à un employé de revenir au bureau s'il le souhaite et s'il ne supporte plus son isolement. On va enterrer cette pratique car c'est beaucoup plus difficile d'être un peu au bureau plutôt que pas du tout. 

Et puis, vous aurez toujours une attestation possible pour quitter le travail après 18 heures, délivrée par votre employeur, donc ça ne va sans doute pas changer tant de choses que ça. Vous pourrez aller chercher les enfants à la crèche après 18 heures et promener votre chien. 

Y a-t-il eu une chute de l'activité dans les 22 départements concernés par le couvre-feu avancé ?

La chute de l'activité dans les départements concernés par le couvre-feu à 18 heures n'a pas été si importante que ça quand on regarde ce qui s'est passé dans l'Est, qui a été la première région à renforcer le couvre-feu. Dans un article de LSA, les responsables de CORA disent qu'ils ont d'abord constaté une chute de 30% de l'activité les premiers jours mais ensuite les clients se sont adaptés à de nouveaux horaires : ils font leurs courses plus tôt, entre midi et deux ou le week-end. 

C'est un peu comme le travail le dimanche, à l'envers, on ne consomme pas plus mais on lisse ou on concentre ici nos achats. Finalement, il y a une hausse de l'activité de 5% entre 8 heures et 9 heures dans les supermarchés de l'Est.

D'ailleurs, hier soir, j'ai eu les restaurateurs et les commerçants de centre-ville, ils étaient tous très satisfaits des mesures de soutien et de ce couvre-feu avancé. Il faut dire que le gouvernement finance très largement la perte d'activité et les commerces sont tranquilles jusqu'à la fin de ce confinement partiel.

Pour l'habillement, il y a un doute sur les soldes. Ces horaires plus resserrés tombent mal, au moment des soldes, qui débutent le 20 janvier mais sincèrement, je crois que les commerçants ne se font pas beaucoup d'illusions sur l'événement. Cet été, sans confinement, les soldes affichaient -30% de résultat par rapport à 2019.

Coup dur pour Xiaomi aux États-Unis

C'est encore un coup de Donald Trump avant son départ de la Maison Blanche. Son administration vient de publier une liste noire où figure Xiaomi, 3ème fabricant de smartphones devant Apple et Tik Tok le réseau social, viennent d'être interdit d'investissement par les Américains. L'annonce a fait plonger la bourse de Hong Kong

18/20 pour le paiement sans contact

Le paiement sans contact a bénéficié d'un décollage stratosphérique grâce à la Covid-19. Cela représente maintenant la moitié des règlements en magasins. C'est un geste barrière, et surtout, on a augmenté le plafond en le passant de 30 à 50 euros.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/