1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : une circulation du virus chez les plus jeunes qui inquiète
1 min de lecture

Coronavirus : une circulation du virus chez les plus jeunes qui inquiète

La cinquième vague épidémique continue de toucher la France. Pour autant, depuis début décembre, les hausses semblent marquer le pas. Une situation qui contraste avec l'explosion du nombre de cas chez les enfants.

Une femme se fait tester au coronavirus (illustration)
Une femme se fait tester au coronavirus (illustration)
Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Coronavirus : une circulation du virus chez les plus jeunes qui inquiète
01:07
Virginie Garin - édité par Benoît Leroy

C'est un élément encourageant. Le nombre de cas de coronavirus continue d'augmenter, mais moins vite. Depuis quelques jours, la courbe commence légèrement à s'arrondir. À la fin du mois de novembre, les hausses d'une semaine sur l'autre étaient plutôt de l'ordre de 60%. Dans la semaine du 29 novembre, elles étaient de 50% voire 38% si l'on prend en compte uniquement ce dimanche 5 décembre, par rapport au dimanche précédent. En résumé, ça grimpe oui, mais un peu moins fort.

Dans le même temps, les Autrichiens et les Allemands, eux, pensent avoir atteint le pic épidémique. Si l'on regarde les pays qui ont eu une 5e vague plus tôt que chez nous, comme la Roumanie, le pic est arrivé au bout de deux mois. 

Les épidémiologistes français l'attendent autour des fêtes de Noël. Une prévision avec pour premières conditions que le rythme de vaccination ne faiblisse pas et que les Français respectent les gestes barrières

Une situation chez les plus jeunes qui reste préoccupante

Avec des taux d'incidence de 1.800 en Ardèche et dans la Drôme, 1.300 dans la région Rhône-Alpes et 35 départements au-dessus des 1.000 cas pour 100.000 habitants, la circulation du virus chez les élèves inquiète. L'épidémie est aussi assez forte chez les 12-14 ans. 

À écouter aussi

Les courbes des enfants vont être regardées attentivement dans les prochains jours. En fonction de leurs évolutions, le gouvernement pourrait alors accélérer le début de la campagne de vaccination

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/