2 min de lecture Littérature

Coronavirus : une bande dessinée pour parler de la Covid-19 avec les enfants

REPORTAGE - La BD à Papoter a été conçue par une dessinatrice et une psychologue. Elle permet aux enfants d'extérioriser leurs difficultés face à la pandémie.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : une bande dessinée pour parler de la Covid-19 avec les enfants Crédit Image : Raphaël Vantard | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Raphaël Vantard édité par Coline Daclin

"Le dessin est la base de tout", disait le sculpteur et peintre suisse Alberto Giocameti. Et s'il permettait à nos enfants de surmonter cette crise sanitaire qui les touche et qui nous touche tous depuis un an ? C'est en tout cas le pari d'une dessinatrice et d'une psychologue de la Drôme. Ensemble elles ont pensé et conçue une BD gratuite pour que les enfants. 
 
Cette BD à Papoter, c'est 4 petites feuillets à imprimer. Les enfants se lâchent pour exprimer ce qu'ils ont sur le cœur.  D'ailleurs, le coup de crayon ne fait pas dans la dentelle quand il faut représenter le coronavirus. Le personnage du méchant s'appelle Nico Ronavirus et est souvent bariolé, mis en prison, rayé en vert par les enfants. 

"Ce qui est marrant c'est ce qu'il avait envie de tuer le virus", dit Céline au sujet de son fils Maël, qui a découvert la bande dessinée. "La BD a permis de verbaliser ça, sinon on ne s'en serait pas rendu compte. Cela permet de mettre le doigt sur les émotions [des enfants] et comment ils se sentent", poursuit-elle au micro de RTL. 

Une BD gratuite à remplir

De temps en temps, Céline ressort la BD remplie avec son fils. Les questions fusent. Les vaccins, le couvre-feu, les masques... Tout y passe. Avec les mots des enfants et les réponses pas toujours simples des parents.

Au départ de cette BD, il y a l'union d'une dessinatrice, Aurélie Alléon et d'une psychologue, Nina Ciccone. Au départ, Aurélie dessinait pour ses enfants pendant le confinement. Puis, elle fait profiter de la BD autour d'elle.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : quel est le nouveau calendrier de vaccination et les objectifs ?

"L'idée c'est que ce soit du noir et blanc pour que les parents puissent imprimer facilement la BD", explique-t-elle. "C'est l'enfant qui est le héros des épisodes."

Un extrait de la BD à Papoter
Un extrait de la BD à Papoter Crédit : Raphaël Vantard

Nina rassure la dessinatrice et la guide dans le projet pour que la bande dessinée permette aux enfants d'atténuer et d'extérioriser les souffrances. "Le dessin c'est un moyen d'expression très important pour les enfants, et cela permet aux parents de pouvoir reparler des craintes et des peurs de l'enfants en remplissant la BD à Papoter", raconte Nina Ciccone.

Face au succès, la BD à Papoter a été traduite en anglais et en italien. Elle est et restera gratuite pour que tous les parents puissent en profiter et parler avec des dessins de la crise que nous traversons tous ensemble.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Bande dessinée Culture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants