1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : le confinement va-t-il être reconduit ?
1 min de lecture

Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : le confinement va-t-il être reconduit ?

ÉCLAIRAGE - Alors que le taux d'incidence est en baisse dans les Alpes-Maritimes, après deux week-ends de confinement, la tension hospitalière est toujours très forte.

Des contrôles de police à Nice pendant un week-end de confinement, le 28 février 2021
Des contrôles de police à Nice pendant un week-end de confinement, le 28 février 2021
Crédit : Valery HACHE / AFP
Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : le confinement va-t-il être reconduit ?
01:41
Michaël Lefebvre - édité par Quentin Marchal

Alors que Jérôme Salomon a appelé, ce mardi 9 mars, à une mobilisation maximale des Français durant les six prochaines semaines qu'il qualifie de "cruciales", les Alpes-Maritimes attendent un premier bilan après deux week-ends sous cloche. Dans ce département, la courbe épidémique est en train de s'inverser sauf dans les hôpitaux où la situation est toujours très tendue.

Malgré cela, le confinement ne devrait pas être reconduit.  À l'heure actuelle, un troisième week-end consécutif de confinement n'est pas envisagé dans les Alpes-Maritimes où le taux d'incidence a baissé et atteint désormais 481 personnes positives pour 100.000 habitants, contre 603 le 1er mars. 

Si ce chiffre représente plus du double de la moyenne nationale, il devrait inciter les autorités à annoncer, d'ici ce jeudi 11 mars, une levée des restrictions en vigueur. En revanche, cette baisse du taux d'incidence est loin d'être ressentie dans les hôpitaux, comme l'explique le docteur Johan Courjon, infectiologue au CHU de Nice, qui évoque "une forte pression sur le système hospitalier dans le 06".

Aujourd'hui, 125 patients sont toujours hospitalisés dans les services de réanimation des Alpes-Maritimes, ce qui représente une tension hospitalière de 140%. C'est là qu'est tout le paradoxe de ce département où le nombre de personnes testées positives au coronavirus baisse mais où les hôpitaux n'ont jamais été aussi pleins.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/