1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Belgique : les masques fournis par le gouvernement seraient toxiques

VU DANS LA PRESSE - Les masques fournis par le gouvernement belge pourraient comporter un risque d’inhalation de substances toxiques.

Des masques chirurgicaux (Image d'illustration).
Des masques chirurgicaux (Image d'illustration). Crédit : Karolina Grabowska / Pexels
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Après la première vague de la pandémie de coronavirus en juin dernier, la société Avrox avait fourni 15 millions de masques à la Belgique, qui étaient depuis disponibles gratuitement en pharmacie. Mais dorénavant, les autorités sanitaires belges recommandent de ne plus utiliser les masques de cette société luxembourgeoise. 

En effet, dans un courrier adressé ce mardi au ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, rendu public par le Conseil supérieur de la Santé (CSS) et relayé par 20 Minutes, il est écrit que ces masques comportent un risque d’inhalation de substances toxiques. En cause, la présence de nanoparticules d’argent et de dioxyde de titane sur ces masques en tissu lavables. 

La société aurait traité ces masques avec un produit anti-moisissures à base de nitrate d’argent, or l'argent peut être nocif en fonction du "degré d’inhalation", précise le CSS qui recommande donc de ne plus utiliser ces masques. 

Il faut savoir qu'une polémique avait éclaté au printemps dernier lorsque la société luxembourgeoise Avrox s'était vue attribuer ce marché public. L'attribution de ce contrat, estimé à plus de 30 millions d’euros, fait d'ailleurs l'objet d'une enquête du parquet de Bruxelles depuis huit mois. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Belgique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants