1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : tout ce qu'il faut savoir sur les autotests
2 min de lecture

Coronavirus : tout ce qu'il faut savoir sur les autotests

ÉCLAIRAGE - Les autotests sont en train de devenir un pilier de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Accessibles en pharmacies et en supermarchés, ils vont bientôt être produits par millions en France.

Des autotests distribués dans les écoles françaises (illustration)
Des autotests distribués dans les écoles françaises (illustration)
Crédit : JC MILHET / HANS LUCAS VIA AFP
Coronavirus : tout ce qu'il faut savoir sur les autotests
00:03:44
Coronavirus : tout ce qu'il faut savoir sur les autotests
00:03:44
Sophie Aurenche - édité par Nicolas Barreiro

Les règles d'isolement ont changé depuis le lundi 3 janvier, avec un nouveau pilier : les autotests. Ils doivent être utilisés deux jours et quatre jours après le contact avec une personne contaminée. 

L'autotest est, comme son nom l'indique, un test à réaliser soi-même. Il est important de le rappeler car aider quelqu'un à faire son autotest c'est aussi se mettre en danger si la personne s'avère positive à la Covid-19. Il s'agit d'un test nasal, donc dans le début du nez, et pas nasopharyngé comme pour un test PCR ou antigénique. Donc on va moins loin à l'intérieur du nez. On doit toutefois aussi tourner un écouvillon plusieurs fois, mettre le prélèvement dans un réactif puis on attend le résultat pendant environ 15 minutes. 

Si vous êtes positif, le résultat est sûr à 99%. Vous devrez tout de même confirmer ce résultat avec un test PCR par la suite. En revanche, si l'autotest est négatif, le résultat est moins fiable. Mais les fabricants doivent rester dans un cadre très précis fixé par les autorités sanitaires, leur sensibilité doit être d'au moins 80% comme pour les autres tests. Ainsi, une fois sur cinq, un test négatif va s'avérer positif. Si votre autotest est négatif, il faut tout de même continuer à être prudent. 

Est-ce raisonnable de s'appuyer sur ces tests ?

Dans la mesure où ces autotests ne sont pas faits de manière isolée, ils restent importants. Pour les cas contact, ils sont donc précédés d'un test PCR ou antigénique quelques jours plus tôt et ils sont donc répétés à deux jours d'intervalle. Plusieurs tests à la suite augmentent leur fiabilité. En revanche, ils sont déconseillés quand vous avez des symptômes, même les fabricants le disent. 

À lire aussi

Au total, 49 références sont autorisées par le ministère de la Santé, dont des marques françaises comme Biosynex ou Boiron. Ces deux derniers dominent le secteur avec 35% des parts de marché chacun en pharmacie. Avec l'arrivée du variant Omicron, ils doivent fournir de nouvelles données. Pas d'alerte de moindre efficacité pour le moment, selon l'agence de sécurité des produits de santé, qui prévoit tout de même ses propres tests en laboratoire. 

Où trouver ces autotests ?

Pour les cas contacts, ces tests sont gratuits en pharmacie. La demande a explosé depuis la dernière règle. Biosynex par exemple, qui fabriquait 350.000 autotests par mois en novembre, a vu ses commandes multipliées par cinq au mois de décembre, au moment des fêtes. Il prévoit d'en produire 7 millions pour le mois de janvier, soit une production multipliée par 20 en un mois. 

Le ministère de la Santé estime que 3 millions d'autotests vont être donnés par les pharmacies chaque semaine. Si vous voulez vous faire tester avant une soirée, un dîner ou un week-end entre amis, vous pouvez aller en supermarché ou en pharmacie pour 3,50 euros, les prix vont baisser. En grande surface, on les retrouve à 8,25 euros par exemple pour le lot de cinq Système U, qui vient d'en commander 3 millions.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/