2 min de lecture Confinement

Coronavirus : sommes-nous prêts pour le déconfinement ?

INVITÉE RTL - Selon l'infectiologue Odile Launay, "la France ne peut pas rester sous cloche pendant des mois".

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : sommes-nous prêts pour le déconfinement ? Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Marie-Pierre Haddad

Le déconfinement a débuté depuis quelques heures. Une partie des Français retournent au travail et de nombreuses entreprises, restées fermées depuis près de deux mois rouvrent leurs portes.

Sur le plan politique, la loi d'état d'urgence sanitaire n'a pas été promulguée à temps pour le déconfinement. Ce qui repousse à ce lundi soir, l'entrée en vigueur de deux dispositions phares : la limitation des déplacements à 100 km et l'attestation obligatoire dans les transports en commun.

Au niveau sanitaire, le bilan quotidien de l'épidémie de coronavirus est retombé le 10 mai à son niveau du début du confinement en France. Mais les principaux responsables ont multiplié les appels à la prudence et au bon sens, alors que des millions de Français s'apprêtent à reprendre le travail afin de réamorcer l’économie nationale, quasiment à l'arrêt depuis deux mois. Sommes-nous prêts pour le déconfinement ?

Il faut que les Français s'habituent à vivre avec ce virus

Professeure Odile Launay, infectiologue
Partager la citation

Selon la professeure Odile Launay, infectiologue, l'enjeu de ce déconfinement sera d'éviter "que le virus circule de nouveau de façon très importante. On sait que le virus continue à circuler. Il faut donc éviter que l'on ait à nouveau un nombre de cas très important qui serait susceptible de saturer notre système de santé". 

À lire aussi
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Elysée, le 1er décembre 2020. ski
Les infos de 18h - Comment Macron veut dissuader les Français d'aller skier à l’étranger ?

Au micro de RTL, la cheffe de service à l'hôpital Cochin interprète la chute du nombre de décès du coronavirus ces derniers jours comme le résultat du confinement. "Il faut que les Français s'habituent à vivre avec ce virus, qu'ils changent en partie leur mode de vie, qu'ils acceptent d'adopter les gestes barrières, de mettre le masque quand les mesures de distances physiques ne peuvent pas être respectées", explique-t-elle tout en soulignant que "la France ne peut pas rester sous cloche pendant des mois".

Quel est le taux de contagion ?

Qu'en est-il du "R0", le taux de transmission du coronavirus ? "C'est la capacité du virus d'infecter plusieurs personnes à partir d'une personne infectée. On est probablement aux alentours à 0,7. Le risque c'est que cela remonte", note l'infectiologue qui prend l'exemple de l'Allemagne. Le "R0" est repassé au dessus de 1. Cela signifie que "chaque personne infectée infectera une autre personne", explique Sud Ouest.

Invité de BFMTV, Olivier Véran a confirmé que le taux de contagion en France était de "0,6". "S'il y a dix malades aujourd'hui avec un 'R0' à 0,6, ils contamineront six malades la semaine prochaine et donc nous sommes toujours en phase décroissante, parce que nous étions en confinement. Quand on va lever progressivement le confinement, il y aura une ascension du 'R0'. Ce que nous voulons, c'est qu'il reste inférieur à 1 (...) S'il augmente au-dessus de 1, l'épidémie continue", a expliqué le ministre de la Santé en laissant planer la possibilité d'un reconfinement dans ce cas précis. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants