1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : pourquoi les assistantes maternelles ne peuvent plus accueillir d'enfants ?

Matignon précise que certaines assistantes maternelles pourront continuer d'accueillir "les publics prioritaires". La liste de ces personnes est actuellement en cours d'arbitrage.

Une assistante maternelle avec des enfants (photo d'illustration).
Une assistante maternelle avec des enfants (photo d'illustration). Crédit : Mychele Daniau - AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

Ce jeudi 1er avril, Matignon a annoncé que les assistantes maternelles ne pourront plus accueillir d'enfants pendant les trois prochaines semaines de restrictions sanitaires. Cette décision intervient "en cohérence avec les crèches", est-il précisé. 

Toutefois, certaines assistantes maternelles pourront continuer d'accueillir "les publics prioritaires". La liste de ces personnes est actuellement en cours d'arbitrage. De plus, selon les informations transmises par Matignon, les gardes à domicile ne sont "pas concernées" par ces nouvelles restrictions. 

Mercredi soir, Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des crèches et des écoles primaires pour trois semaines. "L'étude de l'Institut Pasteur montre qu'il y a plus de contaminations chez les assistantes maternelles que dans les écoles", a fait savoir Matignon, en évoquant une demande des assistantes maternelles.

Le "régime d'indemnisation" pas défini

Pour l'heure, la question du "régime d'indemnisation" des employées concernées n'est "pas encore tout à fait tranchée", celui-ci n'étant "pas forcément celui de l'activité partielle", est-il encore précisé. Lors du premier confinement, l'État avait à contrario assoupli les règles, permettant ainsi aux assistantes maternelles d'accueillir six enfants en même temps au lieu de quatre et ainsi "accompagner progressivement la reprise de l'activité".

À lire aussi
Coronavirus France
Les infos de 5h - Coronavirus : faudra-t-il rentrer de vacances pour se faire vacciner ?

En parallèle, les assistantes maternelles qui n'avaient pas pu travailler pendant le confinement du printemps avaient bénéficié du dispositif "d'indemnités exceptionnelles" mis en place pour les salariés travaillant pour des employeurs particuliers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Virus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants