1 min de lecture Hôpitaux

Coronavirus : pourquoi des soignants ont reçu des primes de 50 euros seulement ?

VU DANS LA PRESSE - Il s'agissait en réalité d'une indemnité propre à l'AP-HP, explique "Le Parisien", et non de la prime promise par le gouvernement.

Une infirmière et un patient pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Une infirmière et un patient pendant l'épidémie de coronavirus (illustration) Crédit : Anne CHAON / AFP
photo camille
Camille Sarazin Journaliste

Le gouvernement a annoncé une prime pouvant aller de 500 à 1.500 euros aux soignants, pour saluer leurs efforts dans la lutte contre la Covid-19. Mais celle-ci tarde à arriver et un message posté sur Twitter a laissé croire aux internautes qu'elle avait été réduite à... 50 euros. 

"La feuille de paye de l'AP-HP vient d'arriver. Devinez à combien s'élève ladite indemnité risque Covid ?" À "58,71 euros" pour 19 jours de travail, s'est énervé un interne en médecine, dont le post a été repéré par Le Parisien. 

"Quelle honte", "du foutage de gueule", un "pourboire" se sont emportés les utilisateurs du réseau social. Certains se sont demandés pourquoi le jeune hématologue n'a pas touché les 1.500 euros promis. Or, il ne parlait pas de la prime annoncée par le gouvernement fin mars et qui doit être réglée "sur les paies de mai ou juin", assure Sibeth Ndiaye. 

Le Parisien a joint un directeur des ressources humaines dans un hôpital de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, qui explique qu'il s'agit "de l'indemnité pour travaux dangereux versée par l'AP-HP". "Cette indemnité, qui est habituellement réservée à certains services, a été étendue à tout le personnel hospitalier au mois d'avril dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, indique-t-il. Elle s'élève effectivement à une cinquantaine d'euros par mois."

À lire aussi
Des infirmiers dans un hôpital (illustration) Coronavirus France
Coronavirus : pourquoi certains élèves infirmiers n'ont toujours pas été payés ?

La mesure n'a pas vocation à durer. Elle a simplement été mise en place en attendant que "des dispositifs nationaux" soient mis en oeuvre, précise le directeur des ressources humaines. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Prime Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants