1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : "On a des raisons d'être optimistes", assure Gabriel Attal
1 min de lecture

Coronavirus : "On a des raisons d'être optimistes", assure Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement a estimé ce mardi 18 janvier que nous avons "des raisons d'être optimistes" au sujet de l'épidémie de Covid-19, dont les chiffres montrent une légère amélioration.

Gabriel Attal va se représenter dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine
Gabriel Attal va se représenter dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Marine Derquenne & AFP

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a estimé ce mardi 18 janvier que nous avons "des raisons d'être optimistes" au sujet de la crise sanitaire. Il a affirmé sur CNews que la situation s'était "stabilisée" permettant d'envisager un retour à la normale. 

En effet, la tension des hôpitaux dans les services de réanimation n'augmente plus et le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en soins critiques est stable ces derniers jours, variant autour de 3.900 cas. 

Faisant écho aux déclarations des scientifiques, Gabriel Attal a assuré que les chiffres de l'épidémie montrent une légère amélioration : "On voit que la vague Delta a vraiment régressé, que la circulation tend à ralentir, et que dans les régions où la vague Omicron a démarré en premier, notamment en Ile-de-France, il y a ce qui semble être le début d'une décrue", a-t-il noté. En effet, si Omicron continue de progresser et reste responsable de près de 93% des contaminations, le variant Delta ne représente plus que 7,3% des cas.

Gabriel Attal a appuyé les propos de l'épidémiologiste et membre du Conseil scientifique Arnaud Fontanet qui avait affirmé la veille sur France Inter que "le scénario du pire s'éloigne".

Le nombre de contamination reste cependant toujours élevé : 295.630 cas quotidiens en moyenne sur les sept derniers jours ont été comptabilisés. Ce chiffre augmente néanmoins à un rythme moins rapide en terme de vitesse de propagation, comme l'avait confirmé le chef du service de réanimation Bruno Megarbane sur RTL le 14 janvier dernier.

Gabriel Attal a tout de même poursuivi en affirmant qu'il fallait "évidemment rester vigilants et poursuivre nos efforts" se disant "toujours prudent sur ces questions-là".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/