2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : non, le Pr Raoult n'a pas alerté l'Afrique d'un vaccin empoisonné

FACT CHECKING - Les fake news, fausses informations, sont très nombreuses en cette période de pandémie. Ces infox sont largement diffusées et partagées sur les réseaux sociaux, de quoi semer le doute chez la population.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, le Pr Raoult n'a pas alerté l'Afrique d'un vaccin empoisonné Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : Jean_Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Marie Gingault

En cette période de pandémie de coronavirus, les fake news sont très nombreuses et sèment le doute. Aujourd’hui, on s'intéresse à un étrange message du professeur Raoult qui met en garde le continent africain contre un vaccin prétendument créer par... Bill Gates.


"J’appelle les Africains à ne pas prendre le vaccin qui sera bientôt mis en vente contre le coronavirus, ce vaccin contient du poison et les Occidentaux veulent anéantir l’Afrique." Dit comme ça ce message du professeur Raoult n’est pas des plus constructifs pour un scientifique de renom. Et c’est normal puisque ce n’est pas lui qui l’a écrit. 


Ce post Facebook partagé des milliers de fois en Europe et dans certains pays africains n’est en rien le fait de l’infectiologue marseillais, comme l’a constaté le journal Libération après vérification. Il s’agît donc d’une totale infox mais pourtant elle continue à prospérer. Une nouvelle fois en matière de fake news, plus c’est gros, plus ça passe.

Tous les ingrédients de la théorie du complot

C’est assez rare donc autant en profiter. En premier lieu, le texte est rempli de fautes d’orthographe, pas très crédible quand on veut avertir le monde d’un danger imminent, ne jamais lésiner sur l’orthographe. Ensuite, la figure du professeur Raoult, pour beaucoup devenu le rebelle en chef, le druide miraculeux. Dans cette publication, on y fait l’apologie de la chloroquine mais sans terme scientifique, c’est étrange. 

À lire aussi
Donald Trump le 7 juillet 2020 épidémie
Coronavirus aux États-Unis : plus de 60.000 nouveaux cas en 24h, le point sur la situation

Ensuite Bill Gates. Qu'est-ce que le fondateur de Microsoft viendrait faire dans cette histoire ? C’est le but de la fake news, vous surprendre et là c’est vrai qu’on ne s’y attendait pas. Bill Gates et sa femme sont impliqués dans des campagnes de vaccination à travers le monde mais n’a jamais parlé de vaccin contre le Covid-19. Si l’on suit ce message, le professeur Raoult se dresse face aux puissants et prévient l’Afrique, un continent qui commence à être violemment frappé, que le remède pourrait être pire que le mal donc vive la chloroquine. 

Un message difficile à suivre mais de nombreuses fake news circulent actuellement dans les pays africains francophones, concernant un empoisonnement possible par les anciens pays colonisateurs. Des rumeurs et infox très dures à battre en brèche par leur rapidité, donc prudence. Je précise que cette chronique a été écrite sur un ordinateur PC et que Bill Gates ne m’a pas dicté ce texte. Je n’ai pas son numéro.

Être vigilant face aux fake news

Si le combat contre les fakes news est sans fin, on sait pourtant qu’il est possible d’agir. Par exemple, le président brésilien ne croit pas au danger du coronavirus, il a diffusé sur Twitter des vidéos de lui embrassant des fans à Brasilia. Le réseau social a supprimé les tweets de Jair Bolsanoro car ces messages contrevenaient à la sécurité sanitaire et propageaient de fausses informations, quand la volonté est là, ça avance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants