3 min de lecture Santé

Coronavirus : non, la France n'a pas testé massivement comme l'assure Jérôme Salomon

FACT CHECKING - Le directeur général de la Santé, a expliqué devant la commission d'enquête parlementaire que la France "a répondu de façon volontaire" aux recommandations de l'OMS de "tester" les cas suspects.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, la France n'a pas testé massivement comme l'assure Jérôme Salomon Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Sarah Ugolini

À l’Assemblée nationale, le Directeur général de la santé s’est quelque peu embrouillé au sujet des tests pour le Covid-19. C’était l’un des rendez-vous de l’après confinement les plus attendus, la première audition du grand dossier intitulé "Mais comment en est-on arrivé là ?". Mardi 16 juin, la commission d’enquête de l’Assemblée nationale auditionnait Jérôme Salomon, celui même que l’on voyait tous les soirs nous donner le bilan de la pandémie et qui ne fait pas que de la télé, mais est Directeur général de la santé et numéro 2 du ministère du même nom.

Sur le site de l’AFP Factuel, nous pouvons retrouver la transcription de l’échange. La question est posée par l’un des membres de la commission le Républicain Damien Abad : "Vous dîtes que vous avez suivi les recommandations de l'OMS. L'OMS vous a dit : 'Testez, testez, testez', et en France vous n'avez pas développé de stratégie de tests massive, pourquoi ?".

Jérôme Salomon lui répond en ces termes : "Il y a eu peut-être une difficulté d'interprétation dans les propos du directeur général de l'OMS, qui ne visaient pas la France, mais qui visaient bien de nombreux pays qui n'avaient pas accès aux tests". Plus tard il assure : "Et nous avons répondu, j'allais dire de façon encore plus volontaire, à la demande de l'OMS". 

L’OMS ne cite pas les pays qui doivent tester davantage

Si les deux hommes disent trois "testez", ce n’est pas une quelconque invocation maléfique. C’est en ces termes que le directeur de l’OMS s’était exprimé, le 16 mars dernier. Un long discours pour inciter les états à agir face au virus et cette phrase : "Nous avons un message simple, testez , testez , testez".  Si l’on en croit Jérôme Salomon, la France n’avait pas besoin d’entendre ce message, "nous savons prendre nos responsabilités". Sauf que, c’est bêta, il a été vite démenti.

À lire aussi
Un prototype de vaccin contre la Covid-19 (illustration) Coronavirus France
Vaccins contre la coronavirus : pourquoi la France a précommandé 200 millions de doses

Dans son discours, le directeur de l’OMS cite-t-il les pays qui doivent tester davantage ? Pas du tout, il ne nomme aucun pays et évoque les tests comme mesure barrière contre la propagation du virus. Plus gênant pour Jérôme Salomon, le 21 mars Olivier Véran, ministre de la Santé, suit les recommandations de l’OMS. 

La France doit donc désormais suivre cette voie et se préparer à faire évoluer rapidement sa stratégie de dépistage, explique face à la presse Olivier Véran. Une déclaration que semble avoir totalement oublié Jérôme Salomon, surement la fatigue.

La mobilisation des laboratoires ne s'est pas faite d'un seul coup

Mais que veut dire Jérôme Salomon quand il parle de réponse volontaire aux demandes de l’OMS ? Si on suit la réflexion du Directeur général de la santé, l’OMS demande de tester en masse, la France n’aurait pas besoin qu’on lui dise, mais on va le faire quand même.

Lors de son audition, il évoque une mobilisation générale des laboratoires pour tester. Or, le journal 20 Minutes a de la mémoire et rappelle que ce sont d’abord les laboratoires d’hôpitaux qui ont été mobilisés, puis le 8 mars les laboratoires de biologie en ville et le 6 avril les laboratoires de recherche et vétérinaires.

La mobilisation ne s’est pas faite d’un seul coup. Interrogée par l'AFP, la Direction générale de la Santé a répondu que "l'OMS s'exprimait  pour de nombreux pays, mais insistait en particulier pour que les pays en retard se dotent de fortes capacités de tester, ce que la France avait fait".  Voilà la réponse officielle, il n’en reste pas moins à Jérôme Salomon de remettre un peu d’ordre dans sa mémoire, il semble qu’il y ait un peu de désordre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Olivier Véran
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants