1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : le port du masque étendu dans le Morbihan et les Côtes-d'Armor
2 min de lecture

Coronavirus : le port du masque étendu dans le Morbihan et les Côtes-d'Armor

Après les départements du Sud de la France, c'est au tour des départements bretons d'étendre l'obligation du port du masque dès le 1er août, à l'exception des espaces naturels et des plages.

Un couple portant un masque le long du front de mer, le 27 juillet 2020 à Quiberon.
Un couple portant un masque le long du front de mer, le 27 juillet 2020 à Quiberon.
Crédit : Fred TANNEAU / AFP
Sarah Belien & AFP

La Bretagne ne sera pas épargnée par l'extension du port du masque. Comme pour les départements du Sud, les préfets du Morbihan et des Côtes-d'Armor, également confrontés à l'afflux de touristes, ont pris la décision d'étendre l'obligation du port du masque ce vendredi 30 juillet. Ces dispositions entreront en vigueur dans les deux départements bretons du 1er au 31 août inclus.

Selon un communiqué de la préfecture du Morbihan, où se trouvent notamment Carnac et Quiberon, le masque de protection doit être porté "pour toute personne de 11 ans et plus (...) dans les agglomérations des communes littorales (...) et dans les agglomérations des communes de plus de 5.000 habitants". Il ne sera cependant pas obligatoire dans les grands espaces naturels et sur la plage, précise la préfecture. La ville de Quiberon a même instauré un couvre-feu, interdisant l'accès aux plages et aux parcs entre 21h et 7h du matin.

En ce qui concerne les Côtes-d'Armor, l'obligation sera limité à "certaines zones des communes littorales les plus touristiques de 9h à 22h", dont Paimpol, Perros-Guirec, Bréhat, Erquy ou encore Pléneuf-Val-André. "Depuis la fin du mois de juin, la situation sanitaire se dégrade dans le département des Côtes d'Armor avec une augmentation significative du taux d'incidence", précise la préfecture dans son communiqué. En effet il est passé de 7,7 cas pour 100.000 habitants à 73,6 cas pour 100.000 habitants en un mois.

34,3% de cas en plus en une semaine

Ce même jour, l'Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne notait que "le taux d'incidence s'élève désormais à 101,3 cas pour 100.000 habitants, soit 34,3 points de plus en une semaine", selon un communiqué. "Le virus circule activement en Bretagne. Les taux d'incidence augmentent sur l'ensemble du territoire breton et particulièrement chez les jeunes", s'inquiète l'ARS. Elle précise que la couverture vaccinale de la population bretonne atteignait 66,3%.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/