1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : Espagne, Portugal, Italie... Quelles mesures sanitaires chez nos voisins ?
3 min de lecture

Coronavirus : Espagne, Portugal, Italie... Quelles mesures sanitaires chez nos voisins ?

ÉCLAIRAGE - Nos voisins européens sont eux-aussi frappés par la vague de variant Delta. L'Italie vient ainsi de mettre en place un passe sanitaire à partir du 6 août.

Le passe sanitaire est obligatoire à partir du mois d'août dans les restaurants en France
Le passe sanitaire est obligatoire à partir du mois d'août dans les restaurants en France
Crédit : nce
Thomas Pierre & AFP

Rome a tranché. L'Italie va introduire le 6 août un passe sanitaire obligatoire pour accéder aux lieux fermés comme les bars et restaurants, a décidé jeudi 22 juillet au soir le gouvernement dirigé par Mario Draghi. "Le pass sanitaire est un instrument pour permettre aux Italiens de continuer leurs activités avec la garantie de ne pas se retrouver parmi des personnes contagieuses", a expliqué le Premier ministre.

Outre dans les salles des bars et restaurant, ce passe sera requis pour entrer dans les piscines, les salles de sport, les musées, les cinémas et les théâtres ainsi que les salles de jeux.

Le passe sanitaire sera également exigé pour les événements sportifs, les concerts, les spectacles, les foires et les congrès, particulièrement propices aux rassemblements, sources de contaminations. Les discothèques resteront fermées jusqu'à nouvel ordre, mais ce secteur bénéficiera d'aides publiques.

Délivré dès la 1ère dose

Le passe sanitaire, baptisé "green pass" dans la péninsule, pourra être délivré dès la première dose de vaccin, mais aussi aux personnes guéries du Covid et à celles qui ont obtenu un test négatif dans les 48 heures précédentes.

L'Italie enregistre actuellement chaque jour quelques milliers de nouveaux cas et peu de morts, mais la tendance de fond est à la hausse. Jeudi, 5.057 cas ont ainsi été enregistrés, alors que le pays n'avait pas dépassé la barre des 5.000 nouveaux cas en 24 heures depuis le 21 mai. "J'invite tous les Italiens à se faire vacciner, et à le faire tout de suite", a exhorté Mario Draghi.

L'Espagne frappée par le Delta

À lire aussi

Depuis le 1er juillet, tous les pays membres de l'Union européenne autorisent théoriquement la libre-circulation sur leurs territoires, même si les conditions peuvent varier selon la propagation de l'épidémie. 

Tout touriste désirant ainsi se rendre en Espagne par avion ou par bateau doit simplement "compléter un  personnel et non transférable", nous dit l'ambassade de France. "Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu’il doit conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire". 

Ce QR code ne sera en revanche pas suffisant si vous provenez de régions françaises classées "à risque" depuis le 19 juillet : l’Ile-de-France, l’Occitanie et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ainsi que la Guyane, la Réunion, la Martinique et la Guadeloupe.

L'Espagne fait également face à une flambée épidémique en raison du variant Delta. Les régions les plus touchées par cette nouvelle vague de contagions sont le Pays basque, les Baléares, l'Andalousie ou la Catalogne, qui vient de prolonger d'une semaine le couvre-feu entre 1h et 6h du matin, notamment à Barcelone


Au delà du couvre-feu, les autorités régionales catalanes ont pris d'autres mesures comme la fermeture des discothèques en espaces clos ou la fermeture de toutes les activités nocturnes à 00H30 ainsi que la limitation des réunions à 10 personnes dans les espaces publics et privés.

Passe sanitaire obligatoire au Portugal

Au Portugal, en revanche, tous les voyageurs doivent présenter un passe sanitaire d'au moins 14 jours en montrant une vaccination complète, et par l'un des vaccins reconnus par l'Union européenne. 

Le variant Delta du coronavirus, devenu prédominant, a provoqué ces dernières semaines un rebond des contagions dans le pays qui a enregistré 13 décès mercredi, soit le nombre le plus élevé depuis la mi-mars, selon le dernier bilan des autorités sanitaires. Le pays a également recensé 4.376 nouvelles contaminations, dont 1.744 dans la région de Lisbonne. Il s'agit du nombre le plus élevé de nouvelles contaminations depuis début février.

Pour tenter de contenir le variant, le gouvernement a décidé d'introduire un couvre-feu nocturne, de 23h à 5h, dans les municipalités avec le taux d'incidence le plus élevé. Il a en outre décidé d'élargir l'usage du passe sanitaire pour les séjours dans les hôtels ou pour avoir accès à l'intérieur des restaurants le week-end dans les régions les plus touchées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/