2 min de lecture Confinement

Coronavirus : la liste des villes sous couvre-feu en France

ÉCLAIRAGE - Nice, Perpignan, Béziers, Mulhouse, Montpellier... De nombreuses villes françaises interdisent désormais la circulation en soirée ou dans la nuit.

La promenade des Anglais à Nice
La promenade des Anglais à Nice Crédit : Cécile N/Auditrice RTL
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Cette année, le début du printemps rime avec confinement. Depuis mardi 17 mars, les Français doivent rester chez eux et ne sortir que si cela est absolument nécessaire et sans oublier l'attestation dérogatoire de déplacement.

Christophe Castaner a déclaré vendredi 20 mars que les mesures de confinement n'allaient pas être durcies, mais que les contrôles, eux, allaient être renforcés, notamment dans les gares et aéroports. Il a par ailleurs salué l'initiative de Christian Estrosi, maire de Nice, qui a mis en place un couvre-feu (de 23h à 5h du matin, à partir de lundi). D'autres villes de la région ont vite emboîté le pas comme Vallauris, Menton, Mougins, Roquebrune-sur-Argens (Alpes-Maritimes), Bandol et Pourrières (Var).

Dans la nuit de samedi 21 à dimanche 22 mars, la mesure a finalement été généralisée à l'ensemble du département des Alpes-Maritimes par le Préfet, une première en France. La circulation est désormais interdite de 22 heures à 5 heures et les commerces alimentaires doivent fermer leurs portes à 21h30 au plus tard.

Montpellier ferme les marchés alimentaires

Des mesures similaires ont également été prises à Béziers (Hérault), ainsi qu'à Perpignan (Pyrénées-orientales), Valence (Drôme) Charleville-Mézières (Ardennes) ou encore Arras (Pas-de-Calais), de 20h à 6h. À Montpellier, le maire Philippe Saurel a aussi décidé de mettre en place un couvre-feu de 22h à 5h du matin, au moins jusqu'au mardi 31 mars, et il a aussi demandé la fermeture de tous les marchés alimentaires. Il est également interdit de sortir sur cette plage horaire pour tous les habitants de Nîmes, dans le Gard

À lire aussi
Caroline Dublanche présente "Parlons-Nous" sur RTL de 22h30 à 1h30 Parlons-nous
Autisme : Vivre le confinement loin de son enfant

À Cholet (Pays de la Loire), le maire de la ville a aussi décidé d'instaurer un couvre-feu à partir de ce lundi 23 mars, de 21h à 5h. En Île-de-France, la ville de Colombes a également décidé d'instaurer un couvre-feu de 22h à 5h. À Paris, Anne Hidalgo a quant à elle appelé à "aller vers un confinement beaucoup plus sévère". Elle a défendu les marchés alimentaires en plein air de la capitale, mais en "accompagnant les ouvertures de mesures drastiques", dans un entretien au Parisien

Mulhouse également à l'arrêt de 21h à 6h

Dans la soirée du dimanche 22 mars, le préfet du Haut-Rhin Laurent Touvet a également décrété un couvre-feu nocturne de 21 heures à 6 heures dans la ville de Mulhouse, durement frappée par l'épidémie de coronavirus. Comme l'indique le communiqué, cette mesure entraîne la fermeture de tous les commerces, y compris alimentaires et livraisons à domicile, sur la période du couvre-feu et interdit, sur cette plage horaire, toute sortie pour des achats, de l'activité physique et les besoins des animaux de compagnie. 

Un couvre-feu pour les mineurs dans le Nord

À noter que, dans la préfecture de l'Hérault, les transports publics sont désormais uniquement réservés aux usagers qui travaillent. Un gymnase a aussi été mis à disposition des plus démunis pour l'aide alimentaire. Dans le Nord, deux communes ont pris un arrêté de couvre-feu, mais uniquement pour les mineurs : Jeumont (à partir de 19h) et Hautmont (de 18h à 6h).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Virus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants