1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : la France a-t-elle levé ses mesures trop "brutalement" ?
2 min de lecture

Coronavirus : la France a-t-elle levé ses mesures trop "brutalement" ?

Les mesures anti-Covid en France ont été levées trop "brutalement" selon l'OMS, qui se dit toutefois "positive" concernant la situation sanitaire.

Des passants portent des masques à Bordeaux, rue Saint-Catherine (illustration)
Des passants portent des masques à Bordeaux, rue Saint-Catherine (illustration)
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déploré ce mardi 22 mars la stratégie sanitaire de plusieurs pays européens, dont la France, qu'elle reproche d'avoir levé trop "brutalement" ses mesures anti-Covid. Huit jours après la suppression de ces mesures, l'Hexagone est effectivement confronté à une forte remontée des nouveaux cas.

Après une très forte baisse du taux d'incidence entre la fin du mois de janvier et le mois de mars, passant 846 nouveaux cas quotidiens pour 100.000 habitants le 24 janvier (soit 567.851 nouveaux cas) à 88,5 le 12 mars (soit 59.427 nouveaux cas), les indicateurs connaissent une nouvelle hausse. 

Entre le relâchement des Français concernant les gestes barrières et la levée des restrictions, ces indicateurs ont inévitablement commencé à augmenter. Au 18 mars, 96.411 nouveaux cas de Covid-19 avaient été constatés sur le territoire, selon les derniers chiffres de Santé publique France, relevant le taux d'incidence national à 143,7 nouveaux cas pour 100.000 habitants. 

Cette hausse des contaminations s'explique notamment par la prolifération du sous-variant d'Omicron, BA.2. Ce dernier, plus contagieux que son prédécesseur BA.1, n'est pas particulièrement virulent mais le nombre de nouvelles hospitalisations a toutefois cessé de diminuer depuis la levée des restrictions. Le ministre de la Santé ne semble pas surpris par cette reprise épidémique.

Il n’y a pas lieu d’imposer à toute la population française des restrictions

Olivier Véran au "Parisien"
À lire aussi

Dans un entretien accordé à nos confrères du Parisien, Olivier Véran a réagi à cette hausse du nombre de nouveaux cas, estimant qu'elle n'était que temporaire. "On s’attend à voir monter les contaminations jusqu’à fin mars, avant une décrue en avril", a déclaré le ministre. "Il n’y a pas de signal inquiétant en réanimation. Ce rebond, européen, est lié au variant BA.2, très contagieux".

Selon lui, la levée du port du masque et des autres restrictions reste cohérente avec la situation sanitaire. "BA.2, comme Omicron, parce qu’il est très contagieux, déjoue partiellement les mesures classiques de freinage. Dans ce cas, il n’y a pas lieu d’imposer à toute la population française des restrictions vécues par beaucoup comme excessives au regard de la dangerosité actuelle". Il rappelle par ailleurs que cette décision n'est pas motivée par l'élection présidentielle à venir, "notre seule boussole a toujours été la sécurité et la santé des Français".

Même s'il estime que la France a "levé les restrictions brutalement de 'trop' à 'pas assez'", le directeur de l'OMS en Europe, Hans Kluge, assure qu'"à l'heure actuelle, je suis optimiste mais vigilant". Il base notamment son optimisme sur le "très grand capital d'immunité (…) que ce soit grâce à la vaccination ou aux infections" ainsi que sur l'arrivée du printemps : "l'hiver s'achève donc les gens vont moins se rassembler dans des petits espaces confinés". De plus, le variant Omicron, très largement majoritaire en France, "est moins virulent chez les personnes pleinement vaccinées avec une dose de rappel", souligne le responsable onusien.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/