1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : l’épidémie a-t-elle un impact positif sur le climat ?

Des chercheurs s'inquiètent d'une augmentation de Co2 une fois la crise sanitaire liée au coronavirus passée. Après la crise financière de 2008, la production de dioxyde de carbone avait augmenté de 4% dans les pays riches. Qu'en sera-t-il avec coronavirus ?

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : l'épidémie a-t-elle un impact positif sur le climat ? Crédit Image : Pixabay | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission

Le coronavirus est mauvais pour le climat. De nombreux chercheurs s’inquiètent d’une hausse de Co2 une fois la crise sanitaire passée ainsi qu’un futur désintérêt pour le problème climatique.

Souvenez-vous la semaine dernière, on évoquait ces cartes de la NASA montrant la région du Wuhan en Chine, épicentre du coronavirus, presque vierge de pollution industrielle. Les usines à l’arrêt, c’est moins de particules fines dans l’atmosphère, de l’ordre de 20 à 30%. Un phénomène de baisse de la pollution que l’on commence à voir en Italie.

Maintenant, projetons-nous dans l’avenir, que va-t-il se passer pour relancer nos économies à la peine à cause du Covid-19 ? Il y a fort à parier que l’on va produire davantage de carbone. Après la crise financière de 2008, la production de CO2 dans les pays riches a augmenté de 4%, en Chine de 10%, en Inde de 9%. Et pour l’après coronavirus ?

Les impacts sur l'environnement vont vite se faire ressentir

Si les bourses commencent à flancher, difficile de garder à flot les projets de batteries propres ou d’éoliennes. Même chose du côté des panneaux solaires : dans quelques semaines, on va apprendre qu’il y a une baisse des ventes, parce que la plupart des panneaux solaires viennent de Chine.

À lire aussi
Un ferry de Corsica Linea arrivat au port de Marseille le 2 juin 2020. coronavirus
Marseille : 19 marins testés positifs au coronavirus dans un ferry de Corsica Linea

Enfin, la crainte suprême des défenseurs de l’environnement, c'est d'être délaissés, presque répudiés, par une autre cause, la peur que l’environnement intéresse moins alors que l’urgence est toujours là.

Et sur l'après coronavirus, deux visions s'opposent. D’un côté, vous avez ceux qui vous disent, qu'avec cette crise, on va revoir notre mode de vie, être plus responsable et plus local. D’autres qui prétendent que c'est la fin d'une époque. Et entre les deux, il y a forcément quelque chose à trouver et l’après à inventer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Climat Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants