1 min de lecture Impôts

Coronavirus : la CRDS prolongée jusqu'en 2033 en raison de l'épidémie

VU DANS LA PRESSE - La contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), un prélèvement de 0,5 % sur tous les revenus, devait être supprimée en 2024. Elle est prolongée jusqu'en 2033.

Impôts : ce qu'il faut savoir de la modification du taux de prélèvement au 1er septembre
Impôts : ce qu'il faut savoir de la modification du taux de prélèvement au 1er septembre Crédit : Joël SAGET / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Bruno le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, l'a affirmé : il ne veut pas revenir sur les baisses d'impôts décidées depuis 2017, ni même rétablir l'impôt sur la fortune (ISF). Pourtant, le "Grand déconfinement", comme on appelle la crise économique due à la Covid-19 ne sera pas sans conséquence : la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), un prélèvement de 0,5 % sur tous les revenus, est prolongée jusqu'en 2033, rapporte Les Echos.

La CRDS s'applique indifféremment à tous les revenus, que ce soit les salaires, les dividendes, les retraites, les allocations familiales... Elle a été créée en 1996 pour rembourser les dettes de la Sécurité sociale. La CRDS aurait dû ne plus être prélevée à partir de 2024. Mais le gouvernement a décidé de la prolonger de neuf ans.

La CRDS permet de financer la caisse d'amortissement de la dette sociale (CADES), dont "la mission est de financer et d'éteindre la dette cumulée du régime général de la Sécurité Sociale", selon son site. A la faveur de la crise, la CADES devrait se voir transférer plus de 130.000 milliards d'euros de dettes de la Sécurité sociale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Coronavirus Fiscalité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants