2 min de lecture Emploi

Coronavirus en France : le chômage des jeunes inquiète le gouvernement

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a tenu mardi 19 mai une réunion avec les partenaires sociaux pour mettre sur pied un plan de soutien à l'apprentissage, mis à mal par l'épidémie de coronavirus.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Coronavirus en France : le chômage des jeunes inquiète le gouvernement Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Charles Deluermoz

Il y a statistiquement, mécaniquement, un problème qui se profile pour le mois de septembre. 700.000 à 800.000 jeunes vont arriver sur le marché du travail et il n'y aura pas forcément d'emplois à leur proposer si les entreprises sont en train de se débattre pour éviter la faillite.

Les jeunes sont plus fragiles que les autres quand il y a un ralentissement économique. En moyenne, vous avez un taux de chômage qui est deux fois plus élevé chez les moins de 25 ans que chez les autres. Sur les 700.000 jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail pour prendre leur premier job, vous en avez 200.000 qui n'ont pas de qualification. Ce sont les plus fragiles.

Un rapport de l'Organisation Internationale du Travail a même montré que la situation de ces jeunes-là se dégradait encore plus vite que les autres car ils sont sur des métiers qui sont remplacés par des robots ou des ordinateurs et parce que leur formation est plus rapidement obsolète. Au passage, les jeunes femmes sont deux fois plus fragiles que les garçons... On n'est pas près de corriger les inégalités hommes-femmes au travail.

2020, une année blanche ?

Alors faut-il s'attendre à une génération sacrifiée cette année avec le ralentissement économique ? C'est ce qu'il faut absolument éviter. On pourrait avoir une sorte d'année blanche des embauches en 2020. Surtout chez les apprentis. L'apprentissage a gagné une bataille, celle de l'image. On a aujourd'hui 500.000 jeunes qui suivent des formations à cheval entre l'entreprise et l'école, soit une augmentation de 16% au cours de l'année dernière.
 
Mais le problème pour ces jeunes, ce sera de trouver des entreprises pour les accueillir. En fait, il y a deux problèmes avec l'apprentissage : premièrement, les entreprises prennent des jeunes et, deuxièmement, il faut que les Centres de Formation soient toujours debout pour les accueillir. C'est la poule et l'oeuf car le budget des CFA dépend du nombre d'inscriptions et pour s'inscrire les jeunes commencent par chercher un maître de stage.

Une aide pour les entreprises ?

À lire aussi
Doctolib est le leader français de la téléconsultation médicale santé
Nantes : Doctolib crée 500 emplois pour accompagner le boom des téléconsultations

En ce qui concerne les solutions à l'étude, pour les CFA, on devrait autoriser les jeunes à s'inscrire, même s'ils n'ont pas de contrat d'apprentissage dans une entreprise et ils auront 6 mois pour en trouver une. Pour les entreprises, c'est plus délicat. Le MEDEF a fait une proposition qui va faire du bruit : il demande que l'État verse 10.000 euros à toute entreprise qui prendra un jeune en apprentissage.

Cela a peu de chance de passer me dit-on au gouvernement. Mais disons qu'il va sans doute falloir subventionner la formation des apprentis. Il n'y a pas de charges sociales aujourd'hui sur les contrats d'apprentissage. Les organisations demandent que le salaire soit pris en charge par l'État. 

Mais une chose est sûre, et le gouvernement en a la conviction, l'apprentissage est un investissement sur l'avenir. Les pays où l'apprentissage et l'alternance sont puissants ont moins de chômage chez les jeunes. Cela veut sans doute dire ressusciter dans les prochains mois les bons vieux "contrats jeunes" pour éviter d'avoirune génération Covid chez les moins de 25 ans.

Lire la suite
Emploi Études Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants