2 min de lecture Coronavirus

Vaccin contre le coronavirus : le PDG de Moderna détaille sur RTL ses ambitions

DOCUMENT RTL - Les premiers essais du vaccin Moderna sont encourageants et font souffler un vent d'optimisme sur les marchés financiers. Pour le PDG français de la société, s'il "est approuvé en fin d'année, ce serait un record historique et une grande réussite médicale."

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Vaccin contre le coronavirus : le PDG de Moderna détaille sur RTL ses ambitions Crédit Image : Maddie Meyer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Charles Deluermoz

Il s'appelle Stéphane Bancel, il a 47 ans et il est diplômé de l'École centrale. Ancien patron de bioMérieux, il a misé sur Moderna, cette petite entreprise située près de Boston, juste à côté de Harvard, aux États-Unis. Et c'est justement à partir de recherches d'un laboratoire d'Harvard que son entreprise a conçu ce projet de vaccin. Si ces premiers essais sur des humains font autant parler, c'est que toutes les personnes qui ont reçu des doses de vaccin ont fabriqué des anticorps qui neutralisent le virus.

Ce vaccin est toutefois différent car il ne contient pas le virus, comme c'est le cas habituellement, mais le code génétique du virus, comme la clé qu'utilise le virus pour prendre le contrôle des cellules. Donc le vaccin développé par Moderna est en réalité un "message d'instruction génétique".

"Dans notre cas, on prend l'instruction génétique du virus qu'on fabrique dans nos usines, explique Stéphane Bancel. On vous l'injecte en intramusculaire, comme un vaccin normal, et vos cellules vont lire l'instruction de la protéine du coronavirus, vont la montrer à votre système immunitaire et faire des anticorps." Ainsi, "si vous avez une infection plus tard, votre corps a déjà été en contact avec une partie du virus et il est prêt à vous protéger."

L'objectif c'est de fabriquer des centaines de millions de doses pour servir la planète

Stéphane Bancel, PDG de Moderna
Partager la citation

Une vraie révolution si le traitement fonctionne, non seulement pour le Covid-19 mais aussi pour les vaccins en général. Après cette première phase d'essai aux résultats encourageants, une deuxième phase va être lancée avec quelques centaines de patients et une troisième phase, au début de l'été, avec plusieurs milliers de patients.

À lire aussi
Le maire de Nice Christian Estrosi, portant un masque le 1 avril 2020 épidémie
Coronavirus : Christian Estrosi propose des tests sérologiques gratuits à ses habitants

Puisque la fabrication et la mise en production du vaccin ont déjà été lancées, il pourrait être disponible dès la fin de l'année, en étant "le plus optimiste". Mardi 19 mai, 1,3 milliard de dollars ont été levés sur les marchés américains et vont "permettre d'investir maintenant sur l'achat de machines, de matières premières, le recrutement de collaborateurs qu'il faut ensuite former", détaille Stéphane Bancel.

Selon le PDG de Moderna, "l'objectif c'est de fabriquer des centaines de millions de doses pour permettre de servir la planète. Si le vaccin est approuvé en fin d'année, ce serait un record historique et une grande réussite médicale."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Vaccin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants