1 min de lecture Facebook

"Payez vos impôts !" : quand Thierry Breton réprimande Mark Zuckerberg

VU DANS LA PRESSE - Au cours d'un entretien diffusé mardi 19 mai sur internet, le commissaire européen et ancien PDG a exhorté le patron de Facebook à "respecter la démocratie".

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook à Viva Tech, jeudi 24 mai 2018
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook à Viva Tech, jeudi 24 mai 2018 Crédit : VIVA TECH-JOLY/VIVA TECHNOLOGY/SIPA
Charles Deluermoz

"Ne jouez pas au plus malin !". Lors d'un débat inédit entre le commissaire européen Thierry Breton et le patron de Facebook, Mark Zukerberg, organisé mardi 19 mai par un think tank de Bruxelles, une courte séquence a retenu l'attention des internautes.

Dans celle-ci, le Français, très remonté, fait la leçon au patron de Facebook et l'exhorte à payer ses impôts. "Parlons des impôts. Vous savez, j'ai été patron moi-même. Et j'ai toujours dit à mes équipes : 'N'essayer pas jouer aux plus malins'. Payez vos impôts si vous devez en payer. N'ayez pas recours aux paradis fiscaux ! Payez vos impôts !", s'est emporté Thierry Breton.

"Cette idée de ne pas chercher à être trop malin, on pourrait avoir à s'en inspirer dans les jours à venir, a poursuivi l'ancien PDG d’Atos, de Thomson ou de France Télécom devant un Mark Zuckerberg impassible. Aidez notre marché européen. Si vous êtes en situation de monopole, respectez la concurrence. Veillez à respecter la démocratie !".

"Attention à la désinformation. Cela pourrait avoir un impact très négatif sur notre système de valeurs, a-t-il encore ajouté. En fin de compte, c'est très important dans notre capacité à travailler ensemble (...) Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas interdite qu'elle est autorisée".

À lire aussi
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook à Viva Tech, jeudi 24 mai 2018 Facebook
États-Unis : contrairement à Twitter, Facebook ne censurera pas les publications de Trump

Des accusations auxquelles le patron de Facebook n'a eu le temps de répondre, puisque le sermon est intervenu à la fin de l'entretien. Comme l'explique Le Monde, l’enjeu de cet échange était d'interroger la question de la régulation des plate-formes en Europe, afin de mieux contrôler l'influence des Gafam.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Europe Mark Zuckerberg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants