2 min de lecture Jeux vidéo

Coronavirus et confinement : la Nintendo Switch est en rupture de stock

La console Nintendo Switch, fortement demandée depuis le début du confinement, est désormais introuvable sur de nombreux sites de e-commerce. Certains revendeurs tiers en profitent pour gonfler les prix.

La Nintendo Switch permet de jouer sur sa télévision et en voyage
La Nintendo Switch permet de jouer sur sa télévision et en voyage
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Le confinement semble profiter aux vendeurs de jeux vidéos. La moitié de la population mondiale étant confinée, la demande dans ce secteur a bondi, atteignant les 9,3 milliards d’euros de revenus générés. La demande est telle que la Nintendo Switch est désormais introuvable sur de nombreux sites de e-commerce.

La console, permettant de jouer à la fois via la télévision mais hors de chez soi, connait un réel succès. Depuis sa sortie en mars 2017, elle a été vendue à plus de 52 millions d’exemplaires. Mais en cette période d’épidémie de coronavirus, forçant une grande partie de la population mondiale à rester à la maison, la console est en rupture de stock dans plusieurs pays comme en France et même aux Etats-Unis.

Cette pénurie n’est pas uniquement due à son succès. Depuis le début de l’épidémie, de nombreuses usines fabriquant les composants électriques de la console sont fermées. Et ce depuis quelques mois déjà puisque la majorité des usines de Nintendo sont localisées en Chine, durement touché par l’épidémie.

Les prix grimpent jusqu’à 799€

Avec la rareté, vient la cherté. Sur Internet, de nombreux revendeurs en profitent pour vendre les Nintendo Switch à des prix faramineux. Il est impossible de la trouver sur Amazon, à moins de passer par des revendeurs tiers qui se trouvent pour la plupart à l’étranger.

À lire aussi
Epic Games a donné un aperçu du moteur graphique Unreal Engine 5 sur PS5 Connecté
VIDEOS - Xbox Series X, PlayStation 5 : à quoi vont ressembler les jeux nouvelle génération ?

Sur le site du géant américain, la console est proposée à un prix de 406 € au minimum rapporte BFMTV. D’autres montent à 600 €, soit 100% plus cher que son prix initial qui est de 299 €. Sur le site de Rakuten, même constat. Un revendeur propose même une "réduction" de 41%, vendant la console à 463 € au lieu de 799 €.

Pour éviter les arnaques, il est préférable de passer sur des sites comme celui de la Fnac, qui indique que la Nintendo Switch sera "bientôt en stock" et que la console sera "expédiée à partir du 1er mai". La Nintendo Switch Lite est quant à elle toujours disponible sur de nombreux sites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Fil Super Nintendo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants