1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : Éric passe du restaurant italien au camion à burgers
2 min de lecture

Coronavirus : Éric passe du restaurant italien au camion à burgers

REPORTAGE - Éric Fleury, restaurateur du territoire de Belfort, n'a pas attendu la réouverture des restaurants pour se remettre au travail.

Éric Fleury propose des burgers franc-comtois et autres spécialités.
Éric Fleury propose des burgers franc-comtois et autres spécialités.
Crédit : Yannick Olland / RTL
Coronavirus : Éric passe du restaurant italien au camion à burgers
03:49
Yannick Olland - édité par Gaétan Trillat

Les bars et les restaurants de France sont toujours fermés à cause de l’épidémie, mais les restaurateurs ne baissent pas les bras. Vente à emporter, repas solidaires pour les plus démunis ou pour les étudiants… À Botans, près de Belfort, un restaurateur a décidé de changer de vie : plutôt que d’attendre la réouverture, il s’est lancé sur la route avec un foodtruck.

L’avantage, c’est que dans sa nouvelle cuisine, Éric Fleury ne risque pas de se perdre. Tout est à portée de la main, dans ce foodtruck noir, garé dans la neige, sur un parking de zone commerciale près de Belfort. Pour lui c’est un vrai vent de liberté

"C’est vraiment cool de pouvoir travailler à l’air libre, c’est positif, les gens peuvent se déplacer, on peut passer un moment ensemble. J’avais un restaurant, j’ai fermé pendant le premier confinement, mais ça faisait longtemps que j’avais envie d’être ambulant pour avoir le contact avec les gens. À l’heure actuelle, c’est le plus important."

Lui qui tenait un restaurant de spécialités calabraises a dû changer complètement sa carte. Fini les pâtes fraîches, place aux burgers, version franc-comtoise. Et ce jour là, surprise, Éric voit débarquer devant le camion d’anciens clients de son restaurant italien. "C'est sympa, car je sais où ils habitent" et ce n'est pas tout près, se réjouit-il.

Le camion d'Éric Fleury.
Le camion d'Éric Fleury.
Crédit : Yannick Olland / RTL

Un restaurateur également musicien

À lire aussi

Quand on lui demande ce que ses proches ont pensé de son projet, la réponse fuse : "Personne n’a été surpris. Ils connaissent mon tempérament, je réfléchis très vite pour changer, pour avancer, comme dans la musique." Car Éric est aussi musicien dans la vie. Batteur dans le groupe Alister, il lui est déjà arrivé de faire la première partie de Scorpions en concert.

Sa carrière étant à l’arrêt à cause de l’épidémie, pour l’instant, c’est donc dans sa cuisine ouverte qu’Éric fait le show. Tout en rêvant tout haut avec ses clients d'installer "un lance-flammes au dessus du camion". Il ne reviendra pas en arrière quand les restaurants rouvriront. Son avenir, il le voit à bord de son foodtruck. En cuisine comme en musique, pas question de ralentir !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/