1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus en Martinique : le point sur la situation
1 min de lecture

Coronavirus en Martinique : le point sur la situation

Pour faire face à un taux d'incidence qui explose, le préfet de Martinique a annoncé la mise en place d'une "deuxième phase de confinement" plus strict ce lundi 9 août.

Pompiers et secouristes devant une tente de triage mise en place pour soigner les patients, au CHU Pierre Zobda-Quitman de Fort-de-France le 30 juillet 2021.
Pompiers et secouristes devant une tente de triage mise en place pour soigner les patients, au CHU Pierre Zobda-Quitman de Fort-de-France le 30 juillet 2021.
Crédit : LIONEL CHAMOISEAU / AFP
Sarah Belien & AFP

Commerces, lieux de culture et plages fermés, restriction de déplacement à un kilomètre maximum autour du domicile... La Martinique entre dans "une deuxième phase de confinement" très strict. C'est l'annonce qu'a faite le préfet ce lundi 9 août pour faire face à un sérieux rebond de l'épidémie de Covid-19 sur l'île, qui a également invité les touristes à "quitter le territoire".

Malgré un reconfinement partiel entré en vigueur le 30 juillet, la Martinique est la région de France qui détient le taux d'incidence le plus élevé : 1.200 cas pour 100.000 habitants, alors que le taux d'incidence moyen en France est à 233. Ces mesures visent également à contenir la tension hospitalière de l'île qui culmine à 227%. Des chiffres que l'on pourrait expliquer par le faible taux de vaccination dans la région. En effet, seul 22% de la population a reçu une première dose.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran et le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu doivent se rendre en Martinique ce jeudi, pour constater la situation qualifiée d'"extrêmement préoccupante" par le directeur de l'ARS locale. Les autorités de santé vont même jusqu'à appeler des soignants de l'hexagone en renfort. Quelque 240 soignants doivent par ailleurs arriver ce mardi pour une mission d'appui de 15 jours dans les Antilles.

Les règles strictes mises en place "seront levées dès que la situation sanitaire le permettra", a promis le préfet, en faisant état d'une "clause de revoyure dans 15 jours". Des manifestations se sont produites à l'annonce de ces nouvelles restrictions, lors desquelles des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/