2 min de lecture Société

Coronavirus dans le Morbihan : "les habitants sont "paisibles" relate le maire de Carnac

INVITÉ RTL - Olivier Lepick est le maire de Carnac dans le Morbihan où a été découvert un troisième foyer de coronavirus ce lundi 2 mars. Trois cas se trouvent dans la ville, mais le maire ne veut pas céder à la panique.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Coronavirus dans le Morbihan : "les habitants sont "paisibles" relate le maire de Carnac Crédit Image : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Sarah Belien

Un nouveau foyer de contamination au coronavirus a été découvert ce lundi 2 mars dans le Morbihan. 19 personnes ont été testées positives et parmi elles, trois se trouvent à Carnac, ville côtière du département. Le maire de Carnac, Olivier Lepick décrit les mesures mises en places.

"Ces mesures nous ont été imposées par la préfecture. La première mesure ce matin très tôt a été la fermeture des quatre écoles de Carnac. Deux collèges et deux écoles primaires. Et cet après-midi, nous allons implémenter les mesures suivantes (...), à savoir l'interdiction des réunions publiques, des événements sportifs et la fermeture d'un certain nombre d'infrastructures qui reçoivent du public dans des espaces confinés, type cinéma et casino," expose le maire.

En ce qui concerne les Ehpad, Olivier Lepick affirme que les établissements ont des dispositifs particuliers. "Ils ont déjà des plans anti-grippaux chaque année et les plans contre le coronavirus sont ceux qui sont mis en place pour l'épisode hivernal de grippe," assure Olivier Lepick, qui se veut confiant et rassurant.

Limiter les réunions

Le maire de Carnac ne parle pas de confinement mais de mesures dans le but de limiter l'épidémie, donc "de limiter la possibilité pour le virus de se répandre dans la population. Et donc toutes les situations dans lesquelles se virus peut prospérer ou contaminer d'autres personnes sont limitées," a déclaré Olivier Pick. Il n'y aura d'ailleurs plus de marché non sédentaire dans la ville à partir de mercredi prochain.

À lire aussi
Soldats et jeunes du service militaire volontaire forment une Marianne le 14 juillet 2020 Place de la Concorde 14 juillet
Les infos de 12h30 - Fête nationale : ce qu’il faut retenir du défilé du 14 juillet

L'une des préoccupations les plus importantes pour le maire de la ville est l'impact économique. "Il y a beaucoup de PME/PMI qui vont probablement beaucoup souffrir de cette mesure," déplore le maire. "Les supermarchés eux resteront ouvert, sur décision des services de l'État. Ils estiment que dans les supermarchés, les gens passent mais ne restent pas longtemps contrairement à un marché non sédentaire," affirme Olivier Pick.

Pour le moment, la source de ce foyer n'est pas encore déterminée et les spécialistes sont à la recherche du patient zéro. "Nous sommes une station balnéaire assez connue, donc on a beaucoup de flux, donc c'est une possibilité". Mais le maire ne veut pas s'avancer. "On va attendre tranquillement et sereinement," dit le maire, qui relève que les habitants de la ville sont plutôt "paisibles" face à l'arrivée du virus dans leur ville.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Morbihan Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants