3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : à quoi ressemble le nouveau protocole sanitaire dans les lycées ?

REPORTAGE - En plein confinement, les établissements scolaires restent ouverts. Au lycée, le protocole sanitaire renforcé prévoit 50% de cours en présentiel. Exemple au lycée François Truffaut à Beauvais (Oise).

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
8h Lycée Crédit Image : Theo Rouby / AFP | Crédit Média : Marie Guerrier | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Marie Zafimehy

On le répète à chaque fois : il n'y a que notre sérieux qui va permettre de passer la seconde vague. Les règles restent strictes. Dans nos lycées, par exemple, les nouveaux protocoles pour limiter le nombre d'élèves sont en place depuis la rentrée de novembre. Exemple au lycée François Truffaut à Beauvais, dans l'Oise, ou les 1.000 élèves ont désormais cours un jour sur deux seulement en présentiel. Les premières et terminales générales alternent avec les secondes et les élèves de la voie technologique.

Le nombre d'élèves qui se croisent dans le hall a été divisé par deux, un soulagement pour Loane et Hugo : "C’est beaucoup plus rassurant, c’est la meilleure solution, ici avant c’était blindé, on aurait pas eu cet espace pour nous séparer". Le proviseur Jérôme Rochart arpente les couloirs étroits. "En temps normal, ça fait de ce lycée un lycée accueillant et familial, parce que assez facilement vous voyez, on se croise, on se voit, décrit-il. Évidemment en période de Covid, ce n’est plus du tout un point positif, les couloirs et la cantine étaient devenus anxiogènes. Il fallait mettre de la distanciation."

À la cantine, la jauge est donc réduite également de moitié. "Déjà on voit qu’ils ont essayé de faire quelque chose, ça rassure", témoigne un élève devant son plateau. La cheffe de cuisine a réorganisé les tables : "Dans le réfectoire, ils sont en quinconce, donc les tables de quatre, il n’y a plus que deux chaises et les tables de huit, il y a quatre chaises".  

50% de présentiel

Quand les élèves sont à la maison un jour sur deux, les profs donnent du travail à faire en autonomie ou bien, à l’heure habituelle de leurs cours, ils organisent des classes virtuelles sur la plateforme numérique du lycée. "On voit que des élèves sont connectés là", constate Mohammed Touari, le prof de maths, équipé d’un micro casque commandé par le lycée. Il s'est installé devant l'ordinateur d'une salle de classe. Ses élèves de seconde sont chez eux et l’une d’elle indique : "La semaine dernière, j’étais sur mon téléphone et ça buggait, mais là, je suis sur un PC, le PC de ma mère". Le prof commence son cours en partageant sur l’écran un exercice qu’il a distribué la semaine précédente. Le lycée a recensé une vingtaine d'élèves sans connexion ou matériel adapté, ceux-là sont donc sont accueillis en 100% présentiel.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : le Sénat adopte la prolongation de l'urgence sanitaire jusqu'au 3 mai

Elise Dumotier, professeure de français et professeure principale demandent à ses élèves de première si la première semaine d’enseignement hybride alternant présentiel et distanciel s’est bien passé. Ils répondent "oui" mais font remarquer qu'il est plus difficile de suivre et de comprendre certains cours, notamment les matières scientifiques. Jeanne Sarassat Gohier qui enseigne la physique sait bien qu'il va falloir s'adapter : "Quand ils vont revenir en cours, on va faire de la remédiation sur les points qu’ils n’ont pas compris. Au niveau des programmes, on ne va pas aller au même rythme que lorsqu’on est en tout présentiel".  

Heureusement que c'est l'option "un jour sur deux" qui a été retenue concluent Evan et Chloé élus au conseil de vie lycéenne. "Une semaine sur deux, ce serait très compliqué parce qu’on sait que la plupart des élèves se seraient pensé en vacances, là une journée sur deux, on perd moins le contact avec l’enseignant", note la lycéenne. Son camarade ajoute : "C’est mieux pour éviter le décrochage, on espère que ce sera le plus court possible mais on est prêt à tenir plusieurs mois !" 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Lycée Éducation nationale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants