1 min de lecture Santé

Coronavirus : 54% des Français veulent attendre avant de généraliser la chloroquine

Selon un baromètre BVA pour Orange et RTL, 54% de la population française souhaiterait attendre avant de généraliser le traitement à la chloroquine pour soigner les patients atteints du coronavirus. Au contraire 45% se disent en faveur de sa généralisation.

Une plaquette de Novaquine, un médicament contenant de la chloroquine
Une plaquette de Novaquine, un médicament contenant de la chloroquine Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Jugé miraculeux par certains, il provoque la méfiance de beaucoup d'autres. Le traitement à la chloroquine administré à certains patients atteint du coronavirus covid-19, défendu par le professeur Didier Raoult, divise la communauté scientifique. Une controverse qui déteint sur la population française, comme le montre un sondage de l'institut BVA pour RTL et Orange publié vendredi 27 mars.

Selon les résultats de cette enquête basée sur un échantillon de 1.010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, 54% des Françaises et Français préféreraient "attendre le résultat des autres tests pour être certain de l’efficacité d u traitement à la chloroquine, même si l’on doit attendre un peu". 

Au contraire, 45% estiment qu'il "vaut mieux généraliser ce traitement dès maintenant pour soigner des malades, même si on ne maîtrise pas son efficacité et ses éventuels effets secondaires". 

54% des personnes interrogées préfèrent attendre avant de généraliser l'administration de la chloroquine pour traiter le coronavirus.
54% des personnes interrogées préfèrent attendre avant de généraliser l'administration de la chloroquine pour traiter le coronavirus. Crédit : BVA pour RTL et Orange

Dans le détail, ce sont les moins de 35 ans qui se situent davantage du côté de la prudence : 62% d'entre eux estiment qu'il faut attendre avant de généraliser le traitement à la chloroquine. Ils sont aussi les moins touchés par les formes sévères du coronavirus, qui a fait plus de 1.000 morts en France depuis le début de la pandémie. 

À lire aussi
Manchester en plein confinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus Angleterre
Coronavirus : décès d'un enfant de 5 ans en Angleterre

Le professeur Didier Raoult espère pouvoir endiguer le fléau grâce à la chloroquine, médicament habituellement utilisé dans le traitement du paludisme aux forts effets secondaires. Une démarche qui ne satisfait pas une partie de la communauté scientifique qui lui reproche son manque de rigueur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants