1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : 26% des patients hospitalisés pour une autre raison
1 min de lecture

Coronavirus : 26% des patients hospitalisés pour une autre raison

VU DANS LA PRESSE - Santé publique France mentionne, dans son bilan, les hospitalisés atteints du Covid mais hospitalisés pour d'autres raisons.

Une infirmière soigne un patient Covid-19 au service de réanimation de l'hôpital Delafontaine AP-HP à Saint-Denis, en région parisienne, le 29 décembre 2021.
Une infirmière soigne un patient Covid-19 au service de réanimation de l'hôpital Delafontaine AP-HP à Saint-Denis, en région parisienne, le 29 décembre 2021.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Jérémy Billault

Les malades du Covid-19 ne cessent d'affluer dans les hôpitaux français, conséquence de l'explosion des infections, mais leur nombre continue à diminuer très légèrement dans les services de soins critiques, selon les chiffres officiels publiés vendredi.

Les contaminations restent à un niveau élevé, avec 400.851 personnes testées positives en 24 heures, même si elles marquent une petite baisse depuis quelques jours.
Cet indicateur avait atteint un plus haut mardi (464.769), et en moyenne sur sept jours, il s'élève à 347.403 cas.

Actuellement, 28.457 patients Covid sont accueillis à l'hôpital, contre 27.931 jeudi, et 24.511 il y a une semaine, précise Santé publique France. Les services de soins critiques, qui traitent les cas les plus graves notamment en réanimation, suivent une tendance inverse, avec un très léger reflux depuis plusieurs jours. Quelque 3.792 malades y sont pris en charge, contre 3.842 la veille, et 3.895 il y a une semaine.

Mais, comme le précise BFMTV, toutes les hospitalisations présentées dans le bulletin de Santé publique France ne sont pas dues à la Covid-19. Le bilan prend également en compte les patients hospitalisés pour d'autres motifs ayant été testés positifs à la Covid-19

À lire aussi

Ces dernières semaines, compte tenu de la baisse des cas graves et de l'augmentation des contaminations, les patients positifs hospitalisés pour une autre raison sont plus nombreux. Selon l'organisme, cela concerne "26% des patients du 10 au 16 janvier".

Parmi eux, "les 20-39 ans avaient les proportions d’hospitalisation et d’admission en soins critiques pour un autre motif que la COVID-19 les plus élevées", explique l'organisme. Cet ajout s'explique notamment, car ces patients nécessitent un traitement particulier pour ne pas contaminer d'autres patients de l'hôpital et nécessite une vigilance particulière dans les établissements.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/