1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. COP15 sur la biodiversité : l'extinction actuelle est 100 fois plus rapide que celle des dinosaures
1 min de lecture

COP15 sur la biodiversité : l'extinction actuelle est 100 fois plus rapide que celle des dinosaures

En marge du coup d'envoi de la COP15, sommet de l'ONU pour la biodiversité qui s'est ouvert mercredi à Montréal, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) dresse un bilan critique de l'extinction en cours.

La biodiversité est en baisse en Île-de-France
La biodiversité est en baisse en Île-de-France
Crédit : iStock
La brigade RTL du 07 décembre 2022
00:02:09
La brigade RTL du 07 décembre 2022
00:02:09
Virginie Garin - édité par Joanna Wadel

"L'Homme est devenu une arme d'extinction massive", a déclaré le patron de l'ONU ce mercredi 7 décembre en ouverture de la COP15 pour la biodiversité, à Montréal. Des espèces disparaissent sous nos yeux. Les scientifiques estiment que l'extinction actuelle est entre 100 à 1.000 fois plus rapide que les 5 grandes extinctions de masse connues dans l'histoire, dont celle des dinosaures. Un phénomène vraisemblablement lié aux activités humaines comme la pêche, la chasse, la déforestation et l'agriculture.

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui recensent toutes les espèces, plus de 1.000 sont déjà éteintes. Près du tiers des mammifères, 13% des oiseaux et 40% des amphibiens sont en train de disparaitre. 

Rien qu'en France, des chauves-souris, des grenouilles et un tiers des oiseaux nicheurs sont victimes des pesticides et de l'urbanisation. Le passereau ou encore le serin cini, un magnifique oiseau jaune, ainsi que les insectes sont touchés par leur exposition aux pesticides. Un tiers des syrphes - des petites mouches qui ressemblent a des guêpes - sont par exemple menacées d'extinction.

Or, nous sommes juste une espèce parmi d'autres, les scientifiques ne voient donc pas comment l'on parviendrait à vivre seuls. Les syrphes, comme les abeilles, jouent un rôle essentiel pour polliniser les cultures ; notre alimentation en dépend, notre santé aussi. Plus le nombre d'espèces diminue, moins il y a de barrières et plus les virus se développent. Les Nations unies prévoient entre 5 et 6 pandémies par siècle, de l'ampleur du Covid.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire