2 min de lecture Coronavirus

Confinement et déconfinement : ces produits plébiscités par les Français

Les Français se sont rués dans les magasins avant le confinement et après le déconfinement pour stocker des produits en tout genre.

Un supermarché du nord de la France, pris d'assaut au début du confinement, le 16 mars 2020.
Un supermarché du nord de la France, pris d'assaut au début du confinement, le 16 mars 2020. Crédit : Patrick HERTZOG / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Papier toilette, farine, pâtes, pots de Nutella… Quand Emmanuel Macron a annoncé le confinement de la France, nombreux ont été ceux à se ruer dans les rayons des magasins pour faire des stocks "par précaution", craignant de devoir rester enfermés plusieurs mois.

Certains produits ont tiré leur épingle du jeu de cette frénésie d'achats, avec un nouveau pic de consommation après le déconfinement du 11 mai. Le rayon hygiène/beauté en grande distribution a joué aux montagnes russes pendant la crise sanitaire : les consommateurs ont commencé par stocker la semaine de pré-confinement (+30% pour le chiffre d'affaires), avant que les ventes ne chutent logiquement pendant (-12,9%) pour rebondir au déconfinement (+35,2%), selon le cabinet Nielsen.


Les produits de coloration pour les cheveux (+27% pendant le confinement, +45% après), les crèmes dépilatoires (+27%, +45%) et les savons nécessaires aux multiples lavages des mains (+68%, +58%) ont fait un véritable carton.

À l'inverse, les produits cosmétiques (type maquillage, déodorants, et même gels douches) ont été délaissés pendant le confinement, avant que les Français se jettent à nouveau dessus à l'annonce du retour au travail.

La grande distribution fait le plein grâce aux masques

À lire aussi
reportage
Au coeur de l'unique fabrique artisanale de jambon de Paris

Quant au chiffre d'affaires des masques, chirurgicaux et en tissu, vendus dans la grande distribution, il a atteint 94 millions d'euros entre le 4 et le 24 mai, contribuant à hauteur de 16% à la croissance des produits de grande consommation durant cette période.

Ruée sur l'alcool pour fêter le déconfinement

Si les apéros en visio ont été très populaires pendant le confinement, les Français ont été globalement sages côté consommation d'alcool par rapport, par exemple, aux États-Unis.

Les produits apéritifs (+2% pendant le confinement, +22% après) et les chips (+1%, +16%) n'ont pas rameuté les foules, alors que les alcools ont connu des destins contrastés : les bières (+9%, +36%) et les boissons anisées (+2%, +24%) ont plus ou moins maintenu leurs ventes, tandis que la tequila (-14%, +40%) et le champagne (-51%, +4%) ont subi d'étonnants hauts et bas.

Le rayon alcool a réalisé sa meilleure journée le samedi 9 mai avec 45 millions d'euros dépensés en vue de "célébrer" le déconfinement le 11 mai : +30% pour les bières par rapport à la moyenne des samedis du confinement, +74% pour le champagne et +32% pour les autres vins pétillants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants