1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Confinement : comment s'explique la baisse de niveau en CP et CE1 ?
2 min de lecture

Confinement : comment s'explique la baisse de niveau en CP et CE1 ?

INVITÉ RTL - Le directeur général de l'enseignement scolaire, Édouard Geffray a détaillé les raisons de la baisse des résultats en CP et CE1 en expliquant qu'elle était "beaucoup moins importante" en mathématique qu'en français.

Des écoliers d'une classe d'école primaire (illustration)
Des écoliers d'une classe d'école primaire (illustration)
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Confinement : comment s'explique la baisse de niveau en CP et CE1 ?
06:12
Confinement : comment s'explique la baisse de niveau en CP et CE1 ?
06:12
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Quentin Marchal

Le confinement durant la première vague de l'épidémie de coronavirus a eu de lourdes conséquences sur le niveau scolaire des élèves de primaire. Les résultats des évaluations nationales passées en septembre par les élèves de CP et CE1 montrent en effet que le niveau moyen des écoliers est en baisse.

Selon Édouard Geffray, le directeur général de l'enseignement scolaire, ce résultat est "le pur effet du confinement". S'il souligne "une quasi-stabilité en CP", le numéro 2 du ministère de l'Éducation nationale évoque "une nette baisse en CE1", ce qui est, selon lui, "entièrement logique puisque ce sont des enfants dont l'année de CP, un moment très important de l'apprentissage, a été perturbée par le confinement".

Édouard Geffray estime que la quasi-stabilité des résultats en classe de CP "n'est pas totalement illogique puisque les acquis de la maternelle ont été globalement suffisamment solides pour que les trois derniers mois ne soient pas trop péjoratifs". En revanche, la baisse des résultats en CE1, "essentiellement en français", est logique compte-tenu du confinement car "un enfant de CP commence à lire les mots en début d'année mais la lecture fluide n'arrive qu'en février-mars".

Des résultats moins bons en éducation prioritaire

Le directeur général de l'enseignement scolaire explique que cette baisse de niveau est "beaucoup moins importante" en mathématiques car "la période du deuxième semestre est moins charnière". 

À lire aussi

Conséquence directe du confinement, les inégalités se sont creusées "dans le sens où on observe des résultats moins bons en éducation prioritaire plutôt que hors éducation prioritaire". "Les progrès de l'année 2018-2019 dans ces zones ont été en partie effacés et l'effet positif des mesures mises en place a été en partie tari par l'effet confinement" ajoute-t-il.

Pour y remédier, Édouard Geffray estime qu'il faut "adapter la pédagogie à l'élève" et rappelle que les résultats des classes de CP et CE1 sont nationaux mais que  "les professeurs ont les résultats de leur classe depuis plusieurs semaines et c'est ça qui compte pour qu'ils pussent adapter leurs cours". "Ils savent exactement quelles sont les difficultés rencontrées par leurs élèves et 47% d'entre eux affirment avoir décelé des difficultés particulières grâce aux évaluations de cette année" a-t-il précisé.

À écouter

Écoles : le niveau des élèves a baissé en raison du confinement
00:53
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/