2 min de lecture Transports

Confinement : à quoi s'attendre dans les transports ?

Le ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebbari a précisé les modalités de trafic qui seront instaurées pendant le confinement annoncé mercredi 28 octobre.

Jean-Baptiste Djebarri a été maintenu au poste de ministre délégué chargé des Transports
Jean-Baptiste Djebarri a été maintenu au poste de ministre délégué chargé des Transports Crédit : AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Les déplacements sont de nouveau réduits. Après l'annonce du reconfinement, le ministre délégué aux transports Jean-Baptiste Djebbari a précisé jeudi 29 octobre comment les transports seraient organisés pendant la période d'isolation qui s'étendra sur les quatre prochaines semaines. 

L'attestation dont il faudra se munir sera semblable à celle du premier confinement : il sera possible de "sortir 1h par jour pour prendre l'air dans un périmètre d'un kilomètre" ou pour des raisons impérieuses ou professionnelles, a insisté le ministre délégué sur LCI. La règle des 100km en vigueur pendant le déconfinement n'est plus de rigueur puisque le virus circule sur tout le territoire, a-t-il précisé. Dans ce cadre, les déplacements interrégionaux sont autorisés, mais toujours limités aux "motifs impérieux et professionnels".

Trafic ferroviaire normal jusqu'à dimanche

Concernant la circulation des trains, le ministre a rappelé que le trafic sera normal jusqu'à dimanche pour permettre aux vacanciers partis pour la Toussaint de rentrer chez eux. Le nombre de trains, bus et métro, sera adapté la semaine prochaine en fonction de leur fréquentation qui sera différente du premier confinement, les services et les écoles restant cette fois ouverts. 

"On va regarder ça très précisément lundi et mardi pour voir réellement quelle est la fréquentation des transports en communs et on aura une clause de revoyure en milieu de semaine prochaine avec l'ensemble des opérateurs - SNCF, RATP et les opérateurs de bus - pour regarder comment on ajuste", a-t-il précisé. "On est toujours dans des sujets d'heure de pointe", a-t-il ajouté précisant que "chaque matin 4 millions d'élèves prennent les transports en commun". 

Des tests à l'aéroport de Nice

À lire aussi
Le site Oui.sncf a été pris d'assaut par les Français mardi 24 novembre, après les annonces d'Emmanuel Macron sur les fêtes de fin d'années. Coronavirus France
Les infos de 6h - Noël : le site de la SNCF pris d'assaut après les annonces de Macron

Concernant les déplacements à l'étranger, des tests rapides de détection de la Covid-19 seront mis en place à partir de vendredi à l'aéroport de Nice pour les passagers au départ et à l'arrivée. Le déploiement des tests antigéniques dans les aéroports "commence demain avec l'aéroport de Nice", a indiqué le ministre ajoutant que ces tests "certifiés" seront mis en place au départ et à l'arrivée des passagers. 

Une réunion était prévue dans la journée de jeudi pour que "l'ensemble des arrivées notamment dans les ports et les aéroports soient systématiquement testés" en France, en simplifiant les normes et les procédures et en mettant "à profit les énergies municipales et territoriales", a-t-il poursuivi. Les tests antigéniques, moins performants que les tests PCR actuels, ne nécessitent pas d'analyse en laboratoire, et le résultat peut être connu en 10 à 30 minutes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants